share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les chemins du destin

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les chemins du destin

Les chemins du destin

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les chemins du destin"

Ce deuxième volume de nouvelles de O. Henry est, comme le précédent, un recueil de huit textes rares ou inédits traduits par Michèle Valencia. Mais tout d’abord un petit rappel de la biographie de O. Henry. Après avoir travaillé dans une pharmacie, il est obligé de partir au Texas pour des raisons de santé. Il y côtoie toutes sortes de personnages hauts en couleur dont il se servira plus tard dans ses nouvelles. Revenu en ville, il travaille au cadastre puis dans une banque. De l’argent ayant disparu, il est accusé d’avoir détourné ces sommes pour renflouer son journal et il est condamné. Plutôt que de se présenter en appel, il s’enfuit en Amérique du Sud où il séjournera quelque temps trouvant là aussi matière à de nombreuses histoires. De retour pour retrouver sa femme malade, il fait trois années de prison et commence à écrire. Il décide ensuite de s’installer à New York pour vivre de sa plume, possède bientôt sa propre rubrique et écrit des centaines de nouvelles. Père d’une petite fille, il se remariera après la mort de sa femme et continuera d’écrire sur un rythme effréné. Mais, devenu alcoolique, il mourra à l’âge de 48 ans. Son écriture distanciée, son optimisme et ses chutes surprenantes ont beaucoup fait pour sa renommée. Les histoires de O. Henry sont très variées, tant dans le style que dans les thèmes, et le choix des textes de ce deuxième recueil essaie d’illustrer cette diversité. En France, au XVIIIe siècle, un jeune homme veut quitter son village mais se trouve à un croisement où il faut choisir entre trois routes qui toutes, par la volonté du destin, le mèneront à la même fin. Dans un petit pays d’Amérique du Sud, un « meneur d’hommes » essaye de mettre sur pied une révolution. Mais il finira certes par mener des hommes, mais d’une manière inattendue. Dans une prison, un condamné à mort qui se dirige vers la chaise électrique croit que c’est un rêve et qu’il va se réveiller auprès de sa femme. Cinq nouvelles se déroulent à New York enfin : un journaliste ne parvient pas à écrire sur l’amour tant qu’il n’a pas fait souffrir une femme ; une serveuse au visage ingrat a son heure de gloire quand un homme l’embrasse dans le café où elle travaille ; un journaliste se lance vainement à la recherche d’un voyageur sans attache ; deux New Yorkais discourent sur la façon de maîtriser l’excitation des foules en furie ; deux escrocs trouvent indigne d’eux de voler un homme qui leur fait confiance et ils préfèrent faire l’effort de monter une véritable arnaque.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 139  pages
  • Dimensions :  0.4cmx11.8cmx24.6cm
  • Poids : 18.1g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages poche
  • ISBN :  2743622598
  • EAN13 :  9782743622596
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce deuxième volume de nouvelles de O. Henry est, comme le précédent, un recueil de huit textes rares ou inédits traduits par Michèle Valencia. Mais tout d’abord un petit rappel de la biographie de O. Henry. Après avoir travaillé dans une pharmacie, il est obligé de partir au Texas pour des raisons de santé. Il y côtoie toutes sortes de personnages hauts en couleur dont il se servira plus tard dans ses nouvelles. Revenu en ville, il travaille au cadastre puis dans une banque. De l’argent ayant disparu, il est accusé d’avoir détourné ces sommes pour renflouer son journal et il est condamné. Plutôt que de se présenter en appel, il s’enfuit en Amérique du Sud où il séjournera quelque temps trouvant là aussi matière à de nombreuses histoires. De retour pour retrouver sa femme malade, il fait trois années de prison et commence à écrire. Il décide ensuite de s’installer à New York pour vivre de sa plume, possède bientôt sa propre rubrique et écrit des centaines de nouvelles. Père d’une petite fille, il se remariera après la mort de sa femme et continuera d’écrire sur un rythme effréné. Mais, devenu alcoolique, il mourra à l’âge de 48 ans. Son écriture distanciée, son optimisme et ses chutes surprenantes ont beaucoup fait pour sa renommée. Les histoires de O. Henry sont très variées, tant dans le style que dans les thèmes, et le choix des textes de ce deuxième recueil essaie d’illustrer cette diversité. En France, au XVIIIe siècle, un jeune homme veut quitter son village mais se trouve à un croisement où il faut choisir entre trois routes qui toutes, par la volonté du destin, le mèneront à la même fin. Dans un petit pays d’Amérique du Sud, un « meneur d’hommes » essaye de mettre sur pied une révolution. Mais il finira certes par mener des hommes, mais d’une manière inattendue. Dans une prison, un condamné à mort qui se dirige vers la chaise électrique croit que c’est un rêve et qu’il va se réveiller auprès de sa femme. Cinq nouvelles se déroulent à New York enfin : un journaliste ne parvient pas à écrire sur l’amour tant qu’il n’a pas fait souffrir une femme ; une serveuse au visage ingrat a son heure de gloire quand un homme l’embrasse dans le café où elle travaille ; un journaliste se lance vainement à la recherche d’un voyageur sans attache ; deux New Yorkais discourent sur la façon de maîtriser l’excitation des foules en furie ; deux escrocs trouvent indigne d’eux de voler un homme qui leur fait confiance et ils préfèrent faire l’effort de monter une véritable arnaque.