share_book
Envoyer cet article par e-mail

Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis

Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis"

Wolfram Aïchele a neuf ans lorsque Hitler accède au pouvoir. Avec ses parents, des artistes opposants au régime, il connaît les restrictions de liberté et l'atmosphère de plus en plus pesante de l'Allemagne des années 1930. A dix-huit ans, il est enrôlé dans la Wehrmacht pour servir sur le front russe, puis envoyé en Normandie, où il est témoin du débarquement allié. A travers un destin individuel, et avec son magistral talent de conteur, Giles Milton décrit la vie quotidienne sous le Troisième Reich et toute l'ambiguïté de la guerre. S'appuyant sur des documents de l'époque, des témoignages et des journaux intimes, Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis bouscule les clichés sur la vie de la population allemande pendant cette période noire. Ce récit puissant parle de guerre et de survie ; c'est aussi une manière de rappeler que tous les civils, de quelque parti qu'ils soient, ont souffert des conséquences de la folie hitlérienne.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 304  pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.0cmx22.8cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Les Editions Noir Sur Blanc Paru le
  • ISBN :  2882502656
  • EAN13 :  9782882502650

D'autres livres de Giles Milton

Le monde selon Arnold

Certains hommes sont capables de tout par amour des champignons. Arnold Trevellyan a tout pour lui : curieux et érudit, ce commissaire-priseur londonien, au sommet de son art, est marié depuis douze ans à Flora, une femme belle et aimante. Mais sa passion pour les amanites fait basculer sa vie pa...

La guerre de la noix de muscade

Il y a eu la conquête du Nouveau Monde, al ruée vers l'or, plus près de nous la guerre du pétrole et bientôt celle de l'eau. Il y a eu l'Atlantide, les samouraïs de l'ancien Japon et les sources du Nil. Tant de choses extraordinaires jalonnent l'histoire de l'Humanité... Mais qui se souvient ...

Voir tous les livres de Giles Milton

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Wolfram Aïchele a neuf ans lorsque Hitler accède au pouvoir. Avec ses parents, des artistes opposants au régime, il connaît les restrictions de liberté et l'atmosphère de plus en plus pesante de l'Allemagne des années 1930. A dix-huit ans, il est enrôlé dans la Wehrmacht pour servir sur le front russe, puis envoyé en Normandie, où il est témoin du débarquement allié. A travers un destin individuel, et avec son magistral talent de conteur, Giles Milton décrit la vie quotidienne sous le Troisième Reich et toute l'ambiguïté de la guerre. S'appuyant sur des documents de l'époque, des témoignages et des journaux intimes, Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis bouscule les clichés sur la vie de la population allemande pendant cette période noire. Ce récit puissant parle de guerre et de survie ; c'est aussi une manière de rappeler que tous les civils, de quelque parti qu'ils soient, ont souffert des conséquences de la folie hitlérienne.