share_book
Envoyer cet article par e-mail

Economie européenne : L'influence des religions

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Economie européenne : L'influence des religions

Economie européenne : L'influence des religions

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Economie européenne : L'influence des religions"

II y a cinq siècles, l'Europe fut déchirée par des luttes confessionnelles d'une envergure inconnue et d'une violence terrifiante. À la Réforme diffusée par Luther et Calvin, l'Église catholique répondit par un durcissement ecclésiastique lors du Concile de Trente. Cette polarisation religieuse déclencha des persécutions confessionnelles et des flux migratoires vers des pays aujourd'hui à dominance protestante. Le centre de gravitation financier et mercantile occidental se situe, de nos jours, dans des pays réformés (États-Unis, Royaume-Uni et Allemagne). Longtemps épargnée par la mondialisation, l'Europe latine est désormais immergée dans le capitalisme anglo-saxon, qu'elle peine à appréhender. Nos communautés traversent un profond changement de modèle touchant à la trame de leurs valeurs collectives. Serait-il, dès lors, envisageable qu'un filigrane religieux se dessine derrière le modèle économique anglo-saxon ? Les pratiques pastorales auraient-elles influencé les prédispositions mentales par rapport à l'économie de marché ? L'empreinte catholique aurait-elle entretenu un esprit de défiance par rapport au capitalisme ? Les inventeurs du protestantisme auront-ils été les prophètes de la mondialisation ? Nos communautés latines, pourtant de plus en plus séculières, subiraient-elles aujourd'hui les effets collatéraux de la Réforme, qui les avaient épargnées au XVIe siècle ? Cet essai partage quelques intuitions en ce domaine. Il se concentre sur le rapport de l'économie au temps et sa perception différente dans les contextes catholiques et réformés. On retrouve, dans le rapport au temps, des géométries financières différenciées, inspirées de la repentance catholique ou de la prédestination protestante.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 95  pages
  • Dimensions :  0.8cmx15.4cmx21.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Anthemis Paru le
  • ISBN :  2874551279
  • EAN13 :  9782874551277
  • Langue : Français

D'autres livres de Bruno Colmant

Les accords de Bâle II pour le secteur bancaire

Le principal objectif de cet ouvrage, actualisé sur base des derniers développements prudentiels, est de donner un aperçu des dispositions des accords de Bâle II applicables au secteur bancaire. Il rappelle la genèse de ces accords et explique les principales modalités de son application proch...

Efficience des marchés : Concepts, bulles spéculatives et image comptable

Cet ouvrage se propose d'initier le lecteur à ce domaine à la fois passionnant et controversé que constituent l'efficience des marchés boursiers et ses ramifications multiples. Il s'adresse d'abord aux praticiens de la finance en leur offrant une perspective large et pragmatique du thème abord...

Voir tous les livres de Bruno Colmant

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

II y a cinq siècles, l'Europe fut déchirée par des luttes confessionnelles d'une envergure inconnue et d'une violence terrifiante. À la Réforme diffusée par Luther et Calvin, l'Église catholique répondit par un durcissement ecclésiastique lors du Concile de Trente. Cette polarisation religieuse déclencha des persécutions confessionnelles et des flux migratoires vers des pays aujourd'hui à dominance protestante. Le centre de gravitation financier et mercantile occidental se situe, de nos jours, dans des pays réformés (États-Unis, Royaume-Uni et Allemagne). Longtemps épargnée par la mondialisation, l'Europe latine est désormais immergée dans le capitalisme anglo-saxon, qu'elle peine à appréhender. Nos communautés traversent un profond changement de modèle touchant à la trame de leurs valeurs collectives. Serait-il, dès lors, envisageable qu'un filigrane religieux se dessine derrière le modèle économique anglo-saxon ? Les pratiques pastorales auraient-elles influencé les prédispositions mentales par rapport à l'économie de marché ? L'empreinte catholique aurait-elle entretenu un esprit de défiance par rapport au capitalisme ? Les inventeurs du protestantisme auront-ils été les prophètes de la mondialisation ? Nos communautés latines, pourtant de plus en plus séculières, subiraient-elles aujourd'hui les effets collatéraux de la Réforme, qui les avaient épargnées au XVIe siècle ? Cet essai partage quelques intuitions en ce domaine. Il se concentre sur le rapport de l'économie au temps et sa perception différente dans les contextes catholiques et réformés. On retrouve, dans le rapport au temps, des géométries financières différenciées, inspirées de la repentance catholique ou de la prédestination protestante.