share_book
Envoyer cet article par e-mail

La mer engloutie : Le poisson de nos assiettes aura-t-il la peau de la planète ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La mer engloutie : Le poisson de nos assiettes aura-t-il la peau de la planète ?

La mer engloutie : Le poisson de nos assiettes aura-t-il la peau de la planète ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La mer engloutie : Le poisson de nos assiettes aura-t-il la peau de la planète ?"

Il n'y a tout simplement aucune limite aux péchés que l'homme est prêt à commettre pour un bon repas. À Shanghai, par exemple, la soupe dont se délectent les jeunes mariés est à base d'ailerons de requin taillés à même l'animal vivant... Mais moi, à Paris, je ne vais pas me sentir coupable de commander un loup grillé dans un restaurant, tout de même ? Vous dites qu'il pourrait bien être l'un des derniers de son espèce ? Je voulais juste éviter les produits chimiques dont sont bourrés les crevettes et le saumon d'élevage... Taras Grescoe nous entraîne dans un périple sur les mers du monde, de port en port, sautant d'une barque sur un navire-usine, d'un hydravion sur un chalut. Une année durant, fourchette à la main et micro en poche, il remonte de bas en haut la chaîne alimentaire, goûtant aussi bien le concombre de mer que la bouillabaisse ou le thon le plus rare, et ce dans un seul but : savoir si oui ou non il peut continuer à déguster ces mets délicats la conscience tranquille. Une enquête intelligente et lucide, non dénuée d'humour, sur le pillage et l'empoisonnement des ressources marines. De New York à Marseille, de Lisbonne à Tokyo, l'auteur relève l'influence directe de nos choix alimentaires sur la dégradation de l'environnement. Mais il ne se contente pas de lancer des accusations : il pose les bases d'une attitude responsable pour gourmands et gourmets. Mercure, antibiotiques, surpêche, espèces menacées : pour aider chacun à s'y retrouver, une liste en fin de volume regroupe les poissons et fruits de mer en trois catégories : " Non, jamais ", " Parfois, ça dépend " et " Oui, sans hésitation ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 464  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.2cmx22.4cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   Noir Sur Blanc Paru le
  • Collection : Essais et documents
  • ISBN :  2882502338
  • EAN13 :  9782882502339

D'autres livres de Taras Grescoe

Le pique-nique du Diable. Un tour du monde des fruits défendus

Sillonnant la planète pour réaliser un panorama de la prohibition alimentaire, le journaliste canadien Taras Grescoe ingurgite en Norvège des tord-boyaux « maison », écume les bars à tapas de Madrid pour trouver des criadillas (testicules de taureau à l’ail), mâche des feuilles de coca à...

Voir tous les livres de Taras Grescoe

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il n'y a tout simplement aucune limite aux péchés que l'homme est prêt à commettre pour un bon repas. À Shanghai, par exemple, la soupe dont se délectent les jeunes mariés est à base d'ailerons de requin taillés à même l'animal vivant... Mais moi, à Paris, je ne vais pas me sentir coupable de commander un loup grillé dans un restaurant, tout de même ? Vous dites qu'il pourrait bien être l'un des derniers de son espèce ? Je voulais juste éviter les produits chimiques dont sont bourrés les crevettes et le saumon d'élevage... Taras Grescoe nous entraîne dans un périple sur les mers du monde, de port en port, sautant d'une barque sur un navire-usine, d'un hydravion sur un chalut. Une année durant, fourchette à la main et micro en poche, il remonte de bas en haut la chaîne alimentaire, goûtant aussi bien le concombre de mer que la bouillabaisse ou le thon le plus rare, et ce dans un seul but : savoir si oui ou non il peut continuer à déguster ces mets délicats la conscience tranquille. Une enquête intelligente et lucide, non dénuée d'humour, sur le pillage et l'empoisonnement des ressources marines. De New York à Marseille, de Lisbonne à Tokyo, l'auteur relève l'influence directe de nos choix alimentaires sur la dégradation de l'environnement. Mais il ne se contente pas de lancer des accusations : il pose les bases d'une attitude responsable pour gourmands et gourmets. Mercure, antibiotiques, surpêche, espèces menacées : pour aider chacun à s'y retrouver, une liste en fin de volume regroupe les poissons et fruits de mer en trois catégories : " Non, jamais ", " Parfois, ça dépend " et " Oui, sans hésitation ".