share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le bavardage : parlons-en enfin: Pour une classe à l'écoute

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le bavardage : parlons-en enfin: Pour une classe à l'écoute

Le bavardage : parlons-en enfin: Pour une classe à l'écoute

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le bavardage : parlons-en enfin: Pour une classe à l'écoute"

                 Il y a les élèves qui bavardent et ceux que le  bavardage des autres empêche de se concentrer.  Il y a les profs autoritaires et ceux qui se contentent,  résignés, d’avaler des aspirines. Il y a les parents qui  trouvent que ça commence à bien faire et ceux qui  pensent qu’après tout leurs enfants ont droit à la  parole. Mais le plus beau paradoxe de l’a aire, c’est  que le bavardage, personne n’en parle.             Il ne s’agit pourtant pas que d’un simple désa- grément, ni d’une tendance infantile qui disparaît  d’elle-même avec l’âge, ni d’un problème confi né à  certains établissements réputés di ciles. Le bavar- dage sévit partout, à tous niveaux, et constitue de ce  fait une menace pour la qualité de l’enseignement.             Essayiste et romancière, mais aussi profes- seur de philosophie confrontée quotidiennement au  brouhaha dans ses classes, Florence Ehnuel propose  de faire enfi n du bavardage l’objet d’un vrai débat.  Et elle lance un défi : sauvegarder la transmission en  réinventant une classe à l’écoute.            Florence Ehnuel a publié, entre autres, Le beau  sexe des hommes (Le Seuil, 2008) et Saisons russes  (Stock, 2009).

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 168  pages
    • Dimensions :  1.6cmx12.0cmx18.4cm
    • Poids : 181.4g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • Collection : Documents
    • ISBN :  2213668361
    • EAN13 :  9782213668369

    D'autres livres de Florence Ehnuel

    Le beau sexe des hommes

    Longtemps, Florence Ehnuel a ignoré la beauté du corps masculin. Marquée par les tabous de son éducation, elle trouvait le sexe des hommes disgracieux et vulgaire. Dans sa prose sensuelle et réfléchie, elle raconte comment, vers trente-cinq ans, elle s'est découvert un appétit nouveau et un ...

    En amour sommes-nous des femmes ?

    En amour sommes-nous des femmes ? Les femmes ont-elles une manière bien à elles d'aimer, différente de celle des hommes ? Mais les femmes aiment-elles toutes de la même manière ? Et une femme d'une seule manière ? Les Petites Pommes du Savoir : des réponses brèves, claires et sérieuses aux ...

    Saisons russes

    Arrivée à quarante ans, la narratrice a le désir d'apprendre une nouvelle langue, mais sans aucun but ni professionnel, ni culturel, ni touristique. Les raisons qui l'animent sont bien plus fondamentales : elle veut connaître dans le détail les sensations exactes par lesquelles une langue va s'...

    Voir tous les livres de Florence Ehnuel

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

                 Il y a les élèves qui bavardent et ceux que le  bavardage des autres empêche de se concentrer.  Il y a les profs autoritaires et ceux qui se contentent,  résignés, d’avaler des aspirines. Il y a les parents qui  trouvent que ça commence à bien faire et ceux qui  pensent qu’après tout leurs enfants ont droit à la  parole. Mais le plus beau paradoxe de l’a aire, c’est  que le bavardage, personne n’en parle.             Il ne s’agit pourtant pas que d’un simple désa- grément, ni d’une tendance infantile qui disparaît  d’elle-même avec l’âge, ni d’un problème confi né à  certains établissements réputés di ciles. Le bavar- dage sévit partout, à tous niveaux, et constitue de ce  fait une menace pour la qualité de l’enseignement.             Essayiste et romancière, mais aussi profes- seur de philosophie confrontée quotidiennement au  brouhaha dans ses classes, Florence Ehnuel propose  de faire enfi n du bavardage l’objet d’un vrai débat.  Et elle lance un défi : sauvegarder la transmission en  réinventant une classe à l’écoute.            Florence Ehnuel a publié, entre autres, Le beau  sexe des hommes (Le Seuil, 2008) et Saisons russes  (Stock, 2009).