share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Louvre et les Tuileries : Huit siècles d'histoire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Louvre et les Tuileries : Huit siècles d'histoire

Le Louvre et les Tuileries : Huit siècles d'histoire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Louvre et les Tuileries : Huit siècles d'histoire"

Depuis 1202, le coeur de la France bat au Louvre. La " grosse tour " dressée par Philippe Auguste et Charles V pour faire face aux Anglo-Normands est le centre de la féodalité française. François Ier la démolit et remplace la forteresse médiévale par un élégant palais Renaissance. Catherine de Médicis y ajoute les Tuileries. Le drame de la Saint-Barthélemy est une tache sanglante au milieu des fêtes somptueuses et des bals costumés. A peine installé à Paris, Henri IV décide de réunir le Louvre aux Tuileries et construit la Grande Galerie où les artistes de l'époque exposent leurs oeuvres : il vient d'inventer les musées. Louis XIII lance les travaux de la Cour carrée, Louis XIV a le temps de voir s'élever la colonnade et de contempler les jardins de Le Nôtre aux Tuileries avant de transférer le centre du pouvoir à Versailles. Pendant près d'un siècle, le double palais devient un " squat " d'artistes et de nobles sans le sou. Il ressuscite à la Révolution qui proclame la République aux Tuileries et transforme le Louvre en musée de la Nation. Napoléon n'a de cesse de l'agrandir et de l'enrichir. Après Waterloo, les trophées de guerre repartent, mais la Vénus de Milo, les antiquités égyptiennes et les oeuvres d'artistes vivants comblent les vides. La place manque. Napoléon III rénove le Vieux Louvre, puis édifie de nouveaux bâtiments le long de la rue de Rivoli. Le " premier grand Louvre " est tout juste achevé lorsque les incendies de la Commune détruisent le palais des Tuileries. A la fin du XXe siècle, la pyramide de Peï et les galeries souterraines du Carrousel font du " second grand Louvre ", voulu par François Mitterrand, l'un des plus grands musées du monde. Œuvre de huit siècles, il est aussi le miroir d'une France qui a enraciné en ce lieu sa force, son unité et son rayonnement culturel.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 424  pages
  • Dimensions :  3.4cmx17.8cmx24.2cm
  • Poids : 1360.8g
  • Editeur :   Editions De La Martinière Paru le
  • ISBN :  2846751471
  • EAN13 :  9782846751476
  • Classe Dewey :  944.361
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Carmona

Richelieu

Le port altier, les traits fins, le regard perçant... Le célèbre portrait de Richelieu reflète bien la personnalité de ce grand homme d'État français. Brillant, clairvoyant, mais aussi ambitieux, il possède toutes les qualités de l'homme politique. Promis par sa famille au métier [.......

Paris : L'histoire d'une capitale de Lutèce au grand Paris

Michel Carmona retrace l'histoire de la capitale, de Lutèce jusqu'à l'ambitieux projet du Grand Paris. L'approche est chronologique mais des thématiques transversales émaillent l'ouvrage : la construction du Louvre, les cafés, les immeubles, le métro, les Parisiens. La grande histoire côtoie ...

La France de Richelieu

Les paysans sont-ils des bêtes? Faut-il excommunier les buveurs de chocolat? Un mouchoir sert-il à cracher dedans ou à couvrir la gorge des jolies femmes? Le don des langues est-il une preuve de diablerie? Est-il vrai que les Chartreux ont la grâce d'être à jamais exempts des morsures de punai...

Les diables de Loudun

7 octobre 1632: Le Diable est entré chez les Ursulines de Loudun. Dans le couvent, ce ne sont plus que cris, convulsions et obscénités. Les exorcistes se mettent à l'oeuvre. Pressé de questions et d'eau bénite, le démon dénonce le responsable de la possession: Urbain Grandier, curé de l'ég...

Voir tous les livres de Michel Carmona

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis 1202, le coeur de la France bat au Louvre. La " grosse tour " dressée par Philippe Auguste et Charles V pour faire face aux Anglo-Normands est le centre de la féodalité française. François Ier la démolit et remplace la forteresse médiévale par un élégant palais Renaissance. Catherine de Médicis y ajoute les Tuileries. Le drame de la Saint-Barthélemy est une tache sanglante au milieu des fêtes somptueuses et des bals costumés. A peine installé à Paris, Henri IV décide de réunir le Louvre aux Tuileries et construit la Grande Galerie où les artistes de l'époque exposent leurs oeuvres : il vient d'inventer les musées. Louis XIII lance les travaux de la Cour carrée, Louis XIV a le temps de voir s'élever la colonnade et de contempler les jardins de Le Nôtre aux Tuileries avant de transférer le centre du pouvoir à Versailles. Pendant près d'un siècle, le double palais devient un " squat " d'artistes et de nobles sans le sou. Il ressuscite à la Révolution qui proclame la République aux Tuileries et transforme le Louvre en musée de la Nation. Napoléon n'a de cesse de l'agrandir et de l'enrichir. Après Waterloo, les trophées de guerre repartent, mais la Vénus de Milo, les antiquités égyptiennes et les oeuvres d'artistes vivants comblent les vides. La place manque. Napoléon III rénove le Vieux Louvre, puis édifie de nouveaux bâtiments le long de la rue de Rivoli. Le " premier grand Louvre " est tout juste achevé lorsque les incendies de la Commune détruisent le palais des Tuileries. A la fin du XXe siècle, la pyramide de Peï et les galeries souterraines du Carrousel font du " second grand Louvre ", voulu par François Mitterrand, l'un des plus grands musées du monde. Œuvre de huit siècles, il est aussi le miroir d'une France qui a enraciné en ce lieu sa force, son unité et son rayonnement culturel.