share_book
Envoyer cet article par e-mail

Balades littéraires dans Paris (1900-1945)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Balades littéraires dans Paris (1900-1945)

Balades littéraires dans Paris (1900-1945)

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Balades littéraires dans Paris (1900-1945)"

Après un premier guide consacré à la période XVIIe-XIXe siècle, voici seize autres balades qui nous promènent dans la capitale entre 1900 et 1945. Nous traversons la Belle époque, les Années folles, les années trente et l'Occupation. Nous pénétrons dans les quartiers, les demeures, les cafés des bohèmes de la hutte Montmartre, des dadaïstes et des surréalistes, des écrivains de la Lost generation, des antifascistes, des collaborateurs et des résistants. De Montparnasse à Saint-Germain-des-Prés, de Picpus à la place de l'Étoile, nous croisons Dorgelès, Mac Orlan et leurs compères du Lapin Agile ; George Orwell qui vit dans la dèche à Paris avant d'y refaire étape quelques années plus tard, en route vers la guerre d'Espagne ; Ernest Hemingway qui se débat avec une chasse d'eau et travaille avec assiduité à ses premiers succès littéraires ; James Joyce qui ne se consacre qu'à son oeuvre alors que le monde s'écroule autour de lui ; Jacques Prévert qui profite de la vie et ne se presse pas d'écrire ; André Gide qui se dévoue pour animer avec Malraux, au palais de la Mutualité, un congrès international qui verra passer Wells, Forster, Brecht, Huxley, Pasternak, etc. ; Simone de Beauvoir qui, sous l'Occupation, arrive à l'ouverture du café de Flore pour se caler près du poêle ; Jean-Paul Sartre qui collecte des mégots pour fourrer sa pipe, publie L'Être et le néant en 1943 et fait jouer Les Mouches et Huis-Clos en 1943 et 1944 ; Albert Camus qui compose La peste de nuit, dans une chambre à quelques dizaines de mètres de l'hôtel Lutetia, siège des Renseignements militaires allemands ; des résistants qui, en 1942, impriment Le Silence de la mer, huit pages à la fois, dans un petit atelier du boulevard de l'Hôpital ; Jean Cocteau qui est pris pour un tireur embusqué le 26 août 1944 sur la place de la Concorde... Après avoir lu cet ouvrage, vous ne pourrez plus circuler dans Paris sans, à l'instar de Patrick Modiano, voir ressurgir ces fantômes du passé. Joyeux ou terribles, ils marquent à jamais l'histoire de la capitale et, parfois, de l'Europe et du monde.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 224  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.2cmx20.6cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Nouveau Monde Editions Paru le
  • Collection : Guides
  • ISBN :  2847361030
  • EAN13 :  9782847361032
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Christophe Sarrot

Le roman policier historique : Histoire et polar : autour d'une rencontre

Lorsque le polar se charge des effluves du passé, cela donne le roman policier historique, qui gagne les faveurs du public dès les années 1980 et représente aujourd'hui un secteur phare des littératures policières. De l'Egypte ancienne à un passé proche, il embarque le lecteur dans un autre ...

Voir tous les livres de Jean-Christophe Sarrot

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après un premier guide consacré à la période XVIIe-XIXe siècle, voici seize autres balades qui nous promènent dans la capitale entre 1900 et 1945. Nous traversons la Belle époque, les Années folles, les années trente et l'Occupation. Nous pénétrons dans les quartiers, les demeures, les cafés des bohèmes de la hutte Montmartre, des dadaïstes et des surréalistes, des écrivains de la Lost generation, des antifascistes, des collaborateurs et des résistants. De Montparnasse à Saint-Germain-des-Prés, de Picpus à la place de l'Étoile, nous croisons Dorgelès, Mac Orlan et leurs compères du Lapin Agile ; George Orwell qui vit dans la dèche à Paris avant d'y refaire étape quelques années plus tard, en route vers la guerre d'Espagne ; Ernest Hemingway qui se débat avec une chasse d'eau et travaille avec assiduité à ses premiers succès littéraires ; James Joyce qui ne se consacre qu'à son oeuvre alors que le monde s'écroule autour de lui ; Jacques Prévert qui profite de la vie et ne se presse pas d'écrire ; André Gide qui se dévoue pour animer avec Malraux, au palais de la Mutualité, un congrès international qui verra passer Wells, Forster, Brecht, Huxley, Pasternak, etc. ; Simone de Beauvoir qui, sous l'Occupation, arrive à l'ouverture du café de Flore pour se caler près du poêle ; Jean-Paul Sartre qui collecte des mégots pour fourrer sa pipe, publie L'Être et le néant en 1943 et fait jouer Les Mouches et Huis-Clos en 1943 et 1944 ; Albert Camus qui compose La peste de nuit, dans une chambre à quelques dizaines de mètres de l'hôtel Lutetia, siège des Renseignements militaires allemands ; des résistants qui, en 1942, impriment Le Silence de la mer, huit pages à la fois, dans un petit atelier du boulevard de l'Hôpital ; Jean Cocteau qui est pris pour un tireur embusqué le 26 août 1944 sur la place de la Concorde... Après avoir lu cet ouvrage, vous ne pourrez plus circuler dans Paris sans, à l'instar de Patrick Modiano, voir ressurgir ces fantômes du passé. Joyeux ou terribles, ils marquent à jamais l'histoire de la capitale et, parfois, de l'Europe et du monde.