share_book
Envoyer cet article par e-mail

Georges Bernanos au Brésil (1938-1945)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Georges Bernanos au Brésil (1938-1945)

Georges Bernanos au Brésil (1938-1945)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Georges Bernanos au Brésil (1938-1945)"

Georges Bernanos a vécu au Brésil de 1938 à 1945. Sept longues années d'exil traversées avec sa femme et ses six enfants, partagées entre la mélancolie et l'apaisement, où l'écrivain à cheval, le vagabond évangélique regarde l'Europe se consumer dans la guerre et en rend compte, jour après jour, dans ses articles. Dans cet essai en sympathie, à la fois enquête voyageuse et exercice d'admiration, Sébastien Lapaque nous révèle un Bernanos que nous ne connaissions pas. Que cherche-t-il au Brésil, loin d'une France qu'il a quittée à la veille des accords de Munich ? Quelle est la mission de ce royaliste sans roi dans un Brésil amoureux de la France révolutionnaire ? Au pays des tatous joueurs et des perroquets colorés, l'auteur du Journal d'un curé de campagne réinvente la liberté. C'est un prophète errant sous les tropiques. C'est un fermier assagi qui tend la main à un autre exilé, Stefan Zweig, venu lui rendre visite dans sa maison de la Croix-des-Ames à la veille de son suicide. C'est un homme changé par le Brésil qui dit adieu à Rio de Janeiro, le 2 juin 1945.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 226  pages
  • Dimensions :  1.5cmx11.8cmx21.4cm
  • Poids : 59.0g
  • Editeur :   Grasset Paru le
  • ISBN :  2246638216
  • EAN13 :  9782246638216
  • Langue : Français

D'autres livres de Sébastien Lapaque

Chez Marcel Lapierre

En rendant visite à Marcel Lapierre à Villié-Morgon, Sébastien Lapaque s'est attaché à éclairer la démarche de l'un des principaux inspirateurs des vignerons français qui ont tourné le dos aux vins gonflés et standardisés pour en produire des plus goûteux et naturels. Au moment où [...

Mère, je vous aime

Hans Christian Andersen - Abbé de Choisy - Ovide - François Rabelais - Paul-Jean Toulet - Madame de Sévigné - Marcel Proust - Henri Meilbac et Ludovic Halévy - Honoré de Balzac - Alberto Moravia - Charles Péguy - Arthur Rimbaud - Sophocle - La Bible - Georges Bernanos - Léon Bloy - Alphonse ...

Le petit Lapaque des vins de copains

Cette seconde édition du Petit Lapaque des tins de copains reprend le principe de la première, publiée à la fin de l'été 2006, en accentuant les travers qui lui ont valu quelques blâmes dans un quotidien spécialisé dans l'analyse financière et la spéculation immobilière : elle ne retient...

Au hasard et souvent

Au hasard et souvent est d'abord un journal d'écrivain : un de ces livres qui en contiennent, suggèrent ou laissent entrevoir beaucoup d'autres. Mais c'est aussi un contre-journal conçu dans l'actualité de l'année 2009, enrichi de réflexions, voyages, lectures, digressions, conversations et sa...

Voir tous les livres de Sébastien Lapaque

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Georges Bernanos a vécu au Brésil de 1938 à 1945. Sept longues années d'exil traversées avec sa femme et ses six enfants, partagées entre la mélancolie et l'apaisement, où l'écrivain à cheval, le vagabond évangélique regarde l'Europe se consumer dans la guerre et en rend compte, jour après jour, dans ses articles. Dans cet essai en sympathie, à la fois enquête voyageuse et exercice d'admiration, Sébastien Lapaque nous révèle un Bernanos que nous ne connaissions pas. Que cherche-t-il au Brésil, loin d'une France qu'il a quittée à la veille des accords de Munich ? Quelle est la mission de ce royaliste sans roi dans un Brésil amoureux de la France révolutionnaire ? Au pays des tatous joueurs et des perroquets colorés, l'auteur du Journal d'un curé de campagne réinvente la liberté. C'est un prophète errant sous les tropiques. C'est un fermier assagi qui tend la main à un autre exilé, Stefan Zweig, venu lui rendre visite dans sa maison de la Croix-des-Ames à la veille de son suicide. C'est un homme changé par le Brésil qui dit adieu à Rio de Janeiro, le 2 juin 1945.