share_book
Envoyer cet article par e-mail

Fin de récré : Pour une refondation de l'école

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Fin de récré : Pour une refondation de l'école

Fin de récré : Pour une refondation de l'école

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Fin de récré : Pour une refondation de l'école"

Changer l'école, modifier les programmes, adapter les horaires, approfondir la formation des enseignants, renouveler le rapport aux parents, changer les habitudes des élèves. Fin de récré achève l'autopsie d'une école en faillite, et propose mille pistes pour la rénover - pour la refonder. De la Maternelle à l'Université, tout reste à faire. Penser autrement. Cesser de demander encore et toujours des " moyens ". Ne plus gâcher ceux dont nous disposons. C'est d'une révolution qualitative que l'Ecole a besoin. Il faut repenser le rapport de l'enseignant à l'élève, de l'élève au savoir, des parents à l'institution. En redéfinissant les priorités, dans l'objectif d'un renouveau de l'humanisme, ce qui n'exclut pas le sens pratique. Fin de récré est une utopie pragmatique : non, le " crétin " n'est pas une fatalité !

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 319  pages
  • Dimensions :  3.2cmx14.0cmx19.8cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Jean-Claude Gawsewitch Paru le
  • Collection : Coup de gueule
  • ISBN :  2350131211
  • EAN13 :  9782350131214
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Paul Brighelli

La Fabrique du Crétin

Nos enfants ne savent plus lire, ni compter, ni penser. Le constat est terrible, et ses causes moins obscures qu'on ne veut bien le dire. Un enchaînement de bonnes intentions mal maîtrisées et de calculs intéressés a délité en une trentaine d'années ce qui fut l'un des meilleurs systèmes...

La Corse

Il se compose d'un récit de Jean-Noël Pancrazi sur la mort de son père dans une clinique d'Ajaccio puis sur son enterrement dans un village Corse. C'est un texte poignant et discret qui constitue la suite de Long Séjour. Les photographies de Depardon représentent exclusivement des paysages et d...

A bonne école...

L'école se meurt, l'école est morte : enseignants ou parents, pédagogues et politiques, tous sont d'accord sur le constat. Le Savoir est lettre morte. La baisse de niveau généralisée a accentué l'inégalité des chances. L'ascenseur social est en panne. Les élèves eux-mêmes, peu flattés d...

Voir tous les livres de Jean-Paul Brighelli

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Changer l'école, modifier les programmes, adapter les horaires, approfondir la formation des enseignants, renouveler le rapport aux parents, changer les habitudes des élèves. Fin de récré achève l'autopsie d'une école en faillite, et propose mille pistes pour la rénover - pour la refonder. De la Maternelle à l'Université, tout reste à faire. Penser autrement. Cesser de demander encore et toujours des " moyens ". Ne plus gâcher ceux dont nous disposons. C'est d'une révolution qualitative que l'Ecole a besoin. Il faut repenser le rapport de l'enseignant à l'élève, de l'élève au savoir, des parents à l'institution. En redéfinissant les priorités, dans l'objectif d'un renouveau de l'humanisme, ce qui n'exclut pas le sens pratique. Fin de récré est une utopie pragmatique : non, le " crétin " n'est pas une fatalité !