share_book
Envoyer cet article par e-mail

J'étais étranger et vous m'avez accueilli

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
J'étais étranger et vous m'avez accueilli

J'étais étranger et vous m'avez accueilli

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "J'étais étranger et vous m'avez accueilli"

Dans nos pays d'Europe et de vieille chrétienté, la question de l'étranger, de l'immigré et du réfugié se fait chaque jour plus pressante. Ainsi que le souligne Enzo Bianchi, elle ne peut se satisfaire de réponses convenues, qu'elles soient politiques ou autres. Aux chrétiens d'Europe, le Prieur de Bose rappelle avec force que les chrétiens se sont toujours compris eux-mêmes comme " pèlerins et étrangers " dans l'histoire, et jusque dans leurs patries. Cette dimension d'" extranéité " est ce qui devrait prédisposer les croyants d'aujourd'hui à aborder autrement l'étranger. Aux textes de la grande tradition patristique et du Nouveau Testament, l'auteur joint la voix de l'Ancien Testament, qui engage le peuple d'Israël à ne jamais oublier qu'il fut lui-même un étranger. L'épisode de l'accueil par Abraham des trois visiteurs aux chênes de Mambré est ainsi la parabole de ce qui se joue dans toute hospitalité - et notamment chrétienne, car même dans la proximité de son Christ, Dieu se révèle comme étranger. L'" extranéité ", poursuit Enzo Bianchi, est également, et de manière non moins radicale, une dimension constitutive de tout homme : l'étranger est en effet toujours aussi en nous. S'il y a, dès lors, à rencontrer celui qui vient d'ailleurs, c'est parce que les hommes sont tous étrangers, à eux-mêmes et aux autres, et appelés à s'accueillir.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 99  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.6cmx20.2cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Editions Lessius Paru le
  • Collection : Le livre et le rouleau
  • ISBN :  2872991697
  • EAN13 :  9782872991693
  • Classe Dewey :  261

D'autres livres de Enzo Bianchi

Les mots de la vie intérieure

La vie spirituelle est un don concret de l'Esprit. Certains mots rendent témoignage de cette quête de Dieu. Avec un ton allègre et limpide, Enzo Bianchi décrit la mystérieuse alchimie de la prière à l'aide de ces mots qui traduisent les mouvements de la vie intérieure. Loin de l'abécédaire...

Ecoutez mon fils bien-aimé ! : L'Evangile des jours de fête, Dimanches, Solennités du Seigneur-Propre des saints, Année B

"Elle est vivante, la parole de Dieu, énergique, et plus coupante qu'une épée à deux tranchants. Elle pénètre au plus profond de l'âme, jusqu'aux jointures et jusqu'aux moelles. Elle juge des intentions et des pensées du coeur (He 4,12) : nous devrions nous souvenir de cela chaque fois que n...

Pourquoi prier ? Comment prier ?

A une époque d'intense soif spirituelle, la prière est d'une importance décisive. Mais il faut en redécouvrir la fraîcheur et la vraie nature, en la plaçant dans la tradition de la Révélation biblique. Le croyant n'est pas celui qui se contente de dire ses prières tous les jours comme si c'...

Vivre, c'est le Christ : La Lettre aux Philippiens

Dans sa Lettre aux Philippiens, saint Paul se dévoile : " saisi moi-même par le Christ ". Il invite tout chrétien, d'hier et d'aujourd'hui, à vivre une communion très personnelle avec le Christ : à se laisser habiter par lui dans toute son épaisseur humaine, ce qui rend capable d'être, libre...

Voir tous les livres de Enzo Bianchi

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans nos pays d'Europe et de vieille chrétienté, la question de l'étranger, de l'immigré et du réfugié se fait chaque jour plus pressante. Ainsi que le souligne Enzo Bianchi, elle ne peut se satisfaire de réponses convenues, qu'elles soient politiques ou autres. Aux chrétiens d'Europe, le Prieur de Bose rappelle avec force que les chrétiens se sont toujours compris eux-mêmes comme " pèlerins et étrangers " dans l'histoire, et jusque dans leurs patries. Cette dimension d'" extranéité " est ce qui devrait prédisposer les croyants d'aujourd'hui à aborder autrement l'étranger. Aux textes de la grande tradition patristique et du Nouveau Testament, l'auteur joint la voix de l'Ancien Testament, qui engage le peuple d'Israël à ne jamais oublier qu'il fut lui-même un étranger. L'épisode de l'accueil par Abraham des trois visiteurs aux chênes de Mambré est ainsi la parabole de ce qui se joue dans toute hospitalité - et notamment chrétienne, car même dans la proximité de son Christ, Dieu se révèle comme étranger. L'" extranéité ", poursuit Enzo Bianchi, est également, et de manière non moins radicale, une dimension constitutive de tout homme : l'étranger est en effet toujours aussi en nous. S'il y a, dès lors, à rencontrer celui qui vient d'ailleurs, c'est parce que les hommes sont tous étrangers, à eux-mêmes et aux autres, et appelés à s'accueillir.