share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le corps dans la neurologie et dans la psychanalyse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le corps dans la neurologie et dans la psychanalyse

Le corps dans la neurologie et dans la psychanalyse

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le corps dans la neurologie et dans la psychanalyse"

" Ancien chef de clinique, responsable de l'unité de biopsychopathologie de l'enfant de l'hôpital Sainte-Anne à Paris, et psychanalyste, Jean Bergès a sans cesse questionné la place du corps dans la clinique. Ses travaux, liés à un parcours original, sont directement articulables à l'actuel débat ouvert par les neurosciences. Ils apportent un large éclairage aussi bien à la neurologie et à la pédopsychiatrie qu'à la psychomotricité, l'orthophonie, la pédagogie et la psychanalyse. Au fil des textes réunis dans cet ouvrage, sont finement interrogés : - l'érotisation de l'activité motrice et ses éventuels débordements, déjà chez le nouveau-né, ou dans l'hyperkinésie et la dyspraxie ; - le corps engagé dans la parole et pris dans les lois du langage ; - la difficile question des apprentissages comme " forçage corporel " de la lecture, de l'écriture et du jeu de la lettre dans les embarras du savoir sexuel vis-à-vis de la connaissance ; en somme, la " compétence du corps à soutenir du signifiant ". Ce que démontre Jean Bergès, c'est que rien ne peut se soutenir et prendre sens s'il n'est articulé au réel du corps une psychanalyse, ou une science, qui s'intéresserait au symptôme de l'enfant et ferait abstraction du corps dans lequel il prend racine, esquiverait le travail de l'inconscient. " Marika Bergès-Bounes

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 398  pages
  • Dimensions :  3.4cmx13.4cmx21.6cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Erès Paru le
  • Collection : Psychanalyse et clinique
  • ISBN :  2749205174
  • EAN13 :  9782749205175
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean Bergès

Psychothérapies d'enfant, enfants en psychanalyse

Les auteurs sont certains d'une chose : jamais une psychothérapie n'est une psychanalyse. Ils constatent cependant que des praticiens se trouvent parfois contraints de devoir employer des modalités psychothérapeutiques, pour parvenir à mener des cures pourtant analytiques avec certains enfants. ...

Jeu des places de la mère et de l'enfant. Essai sur le transitivisme

Le transitivisme est un terme d'origine psychiatrique, élaboré dans le cadre de travaux sur la psychose. Jean Bergès et Gabriel Balbo, psychanalystes d'enfants, se proposent de redéfinir cette notion dans une perspective psychanalytique, à partir de la théorie de Lacan. De quoi s'agit-il ? Du...

Voir tous les livres de Jean Bergès

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Ancien chef de clinique, responsable de l'unité de biopsychopathologie de l'enfant de l'hôpital Sainte-Anne à Paris, et psychanalyste, Jean Bergès a sans cesse questionné la place du corps dans la clinique. Ses travaux, liés à un parcours original, sont directement articulables à l'actuel débat ouvert par les neurosciences. Ils apportent un large éclairage aussi bien à la neurologie et à la pédopsychiatrie qu'à la psychomotricité, l'orthophonie, la pédagogie et la psychanalyse. Au fil des textes réunis dans cet ouvrage, sont finement interrogés : - l'érotisation de l'activité motrice et ses éventuels débordements, déjà chez le nouveau-né, ou dans l'hyperkinésie et la dyspraxie ; - le corps engagé dans la parole et pris dans les lois du langage ; - la difficile question des apprentissages comme " forçage corporel " de la lecture, de l'écriture et du jeu de la lettre dans les embarras du savoir sexuel vis-à-vis de la connaissance ; en somme, la " compétence du corps à soutenir du signifiant ". Ce que démontre Jean Bergès, c'est que rien ne peut se soutenir et prendre sens s'il n'est articulé au réel du corps une psychanalyse, ou une science, qui s'intéresserait au symptôme de l'enfant et ferait abstraction du corps dans lequel il prend racine, esquiverait le travail de l'inconscient. " Marika Bergès-Bounes