share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'art de la grimace: Cinq siècles d'excès de visage

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'art de la grimace: Cinq siècles d'excès de visage

L'art de la grimace: Cinq siècles d'excès de visage

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'art de la grimace: Cinq siècles d'excès de visage"

La grimace ne cesse, depuis la Renaissance, de s’immiscer dans les débats théoriques sur l’imitation et l’expression de la nature : loin de se réduire à un simple motif, elle est une façon détournée et parodique de poser la question de la figuration. L’intérêt des artistes de la fin des Lumières - les bustes de Franz Xavier Messerschmidt, les fantasmagories de Francesco Goya, les autoportraits sarcastiques de Joseph Ducreux et de Jean-Etienne Liotard ou les rictus de l’architecte Jean-Jacques Lequeu - montre que l’histoire des passions ne concerne pas seulement les mouvements expressifs sous contrôle, mais également ceux qui s’écartent le plus des conventions sociales, culturelles et esthétiques. Tel est l’objectif de cette généalogie des représentations de la grimace. Elle emprunte plusieurs pistes, balisées de nombreuses images, parfois méconnues ou dispersées, replacées ici dans leur contexte intellectuel et artistique. C’est ainsi qu’émerge peu à peu une conception des rapports du physique au moral et au mental dont nous sommes aujourd’hui les héritiers.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 320  pages
  • Dimensions :  3.0cmx19.8cmx26.8cm
  • Poids : 1460.6g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Beaux Arts
  • ISBN :  275410268X
  • EAN13 :  9782754102681
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

D'autres livres de Martial Guédron

Monstres, merveilles et créatures fantastiques

Apparues dès les origines de l’art, les figures de l’étrange et de la monstruosité ont composé un répertoire inépuisable, riche de toutes sortes de significations et à l’origine de multiples spéculations. Ce livre est centré sur l’iconographie des monstres et des êtres fabuleux de ...

Voir tous les livres de Martial Guédron

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La grimace ne cesse, depuis la Renaissance, de s’immiscer dans les débats théoriques sur l’imitation et l’expression de la nature : loin de se réduire à un simple motif, elle est une façon détournée et parodique de poser la question de la figuration. L’intérêt des artistes de la fin des Lumières - les bustes de Franz Xavier Messerschmidt, les fantasmagories de Francesco Goya, les autoportraits sarcastiques de Joseph Ducreux et de Jean-Etienne Liotard ou les rictus de l’architecte Jean-Jacques Lequeu - montre que l’histoire des passions ne concerne pas seulement les mouvements expressifs sous contrôle, mais également ceux qui s’écartent le plus des conventions sociales, culturelles et esthétiques. Tel est l’objectif de cette généalogie des représentations de la grimace. Elle emprunte plusieurs pistes, balisées de nombreuses images, parfois méconnues ou dispersées, replacées ici dans leur contexte intellectuel et artistique. C’est ainsi qu’émerge peu à peu une conception des rapports du physique au moral et au mental dont nous sommes aujourd’hui les héritiers.