share_book
Envoyer cet article par e-mail

Médecine

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Médecine

Médecine

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Médecine"

L’observation des artistes, qu’il s’agisse d’anatomie, d’expressions ou de situations, fait écho à celle du médecin. Ils ont laissé des témoignages sur la médecine que l’on peut regarder comme des documents d’époque, des visions humanistes, des interrogations profondes… Ce « Guide des arts » décline ces aspects, à travers des représentations souvent focalisées sur le malade et le soignant, ou mettant en jeu deux conceptions : l’une s’attache à la compréhension de la maladie, l’autre au devoir de soigner. Les peintres montrent le malade dans toute sorte de conditions : pauvre, infirme, hospitalisé, recevant une visite… Ils décrivent les manifestations de maladies telles que la peste, usant d’humour pour d’autres comme le mal de dents. L’iconographie de la folie constitue un cas à part, de la nef des fous médiévale à la mélancolie. Les lieux de soins – hôpital, lazaret, asile d’aliénés – sont l’objet d’une multitude d’œuvres. La science médicale constitue à elle seule un répertoire fait d’images symboliques, d’instruments ou de lieux comme la salle d’opération. Quant à la figure du médecin elle est exposée à travers des spécialités – le chirurgien, le pharmacien –, les observations du praticien – le pouls, les urines –, la caricature ou l’évocation de sa pratique. Les peintres ont aussi traité la prévention, l’enseignement, l’autopsie… Ils se sont attachés à rendre compte de la douleur, de la guérison et de la dimension humaine de la maladie. Deux index permettront au lecteur de circuler dans cet ouvrage, et dans des siècles d’histoire où se rencontrent l’art et les sciences.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 384  pages
  • Dimensions :  2.8cmx13.8cmx20.0cm
  • Poids : 821.0g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Guide des arts
  • ISBN :  2754104704
  • EAN13 :  9782754104708
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L’observation des artistes, qu’il s’agisse d’anatomie, d’expressions ou de situations, fait écho à celle du médecin. Ils ont laissé des témoignages sur la médecine que l’on peut regarder comme des documents d’époque, des visions humanistes, des interrogations profondes… Ce « Guide des arts » décline ces aspects, à travers des représentations souvent focalisées sur le malade et le soignant, ou mettant en jeu deux conceptions : l’une s’attache à la compréhension de la maladie, l’autre au devoir de soigner. Les peintres montrent le malade dans toute sorte de conditions : pauvre, infirme, hospitalisé, recevant une visite… Ils décrivent les manifestations de maladies telles que la peste, usant d’humour pour d’autres comme le mal de dents. L’iconographie de la folie constitue un cas à part, de la nef des fous médiévale à la mélancolie. Les lieux de soins – hôpital, lazaret, asile d’aliénés – sont l’objet d’une multitude d’œuvres. La science médicale constitue à elle seule un répertoire fait d’images symboliques, d’instruments ou de lieux comme la salle d’opération. Quant à la figure du médecin elle est exposée à travers des spécialités – le chirurgien, le pharmacien –, les observations du praticien – le pouls, les urines –, la caricature ou l’évocation de sa pratique. Les peintres ont aussi traité la prévention, l’enseignement, l’autopsie… Ils se sont attachés à rendre compte de la douleur, de la guérison et de la dimension humaine de la maladie. Deux index permettront au lecteur de circuler dans cet ouvrage, et dans des siècles d’histoire où se rencontrent l’art et les sciences.