share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mondes lointains et imaginaires

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mondes lointains et imaginaires

Mondes lointains et imaginaires

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Mondes lointains et imaginaires"

Comment les artistes occidentaux ont-ils représenté le monde? Quel imaginaire et quelles vérités de leur temps sous-tendent ces oeuvres ? Ce Guide des arts s'efforce de répondre à ces questions. L'attrait qu'exerce l'inconnu semble au coeur de ces images. S'y mêlent fascination et peur, et répulsion, s'y affirme un sentiment de supériorité, un eurocentrisme inhérent à l'Occident, reflet de son hégémonie politique et culturelle. Le monde est une sphère, surmontée d'une voûte; en cet épais mystère, Dieu apporte sa lumière: la terre est sa création. Sa figure apparaît dans les représentations des globes terrestres; sur les mappemondes médiévales, l'Éden est figuré, de même que des êtres moins bibliques, tels les Sternocéphales. L'horizon s'ouvre avec les grandes découvertes, dévoile des paysages et des peuples inconnus. Sont-ils créatures de Dieu, eux qui nous ressemblent si peu? À travers le portrait de l'Arabe, du Chinois, du Noir, l'artiste brosse aussi les préjugés de son époque, inscrivant en filigrane l'image positive: la nôtre, dominatrice, civilisatrice. Comme autant de représentations de la différence, considérée comme une anomalie, des images s'attachent aux monstres - hommes sauvages, cannibales, phénomènes de foire. L'art lui aussi part en voyage et lui sont révélées les beautés lointaines - corps des autres, nature, tapis, étoffes... Des formes l'influencent, ouvrant la voie au japonisme par exemple. L'art gagne des contrées réelles ou imaginaires, à l'instar de Delacroix, Füssli, Turner. Il illustre les périls de la mer, des forêts et des glaces, revient ébloui de Venise ou d'Orient. Il oscille entre amour et haine, trace les contours de l'Atlantide, recrée le Paradis (Bosch), montre les continents sous forme d'allégories (Van Kessel), invente Tahiti (Gauguin), offre sa vision du monde.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 383  pages
  • Dimensions :  2.8cmx13.6cmx21.2cm
  • Poids : 721.2g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Guide des arts
  • ISBN :  275410139X
  • EAN13 :  9782754101394
  • Classe Dewey :  704.947
  • Langue : Français

D'autres livres de Francesca Pellegrino

Personnages et scènes de la littérature

Les grands textes de la littérature ont trouvé différentes formes de visualisation et d'interprétation dans des œuvres d'art de toutes les époques et selon les techniques les plus diverses. Ce nouveau guide des arts offre un panorama de la fortune iconographique de grandes autres littéraires ...

Voir tous les livres de Francesca Pellegrino

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Comment les artistes occidentaux ont-ils représenté le monde? Quel imaginaire et quelles vérités de leur temps sous-tendent ces oeuvres ? Ce Guide des arts s'efforce de répondre à ces questions. L'attrait qu'exerce l'inconnu semble au coeur de ces images. S'y mêlent fascination et peur, et répulsion, s'y affirme un sentiment de supériorité, un eurocentrisme inhérent à l'Occident, reflet de son hégémonie politique et culturelle. Le monde est une sphère, surmontée d'une voûte; en cet épais mystère, Dieu apporte sa lumière: la terre est sa création. Sa figure apparaît dans les représentations des globes terrestres; sur les mappemondes médiévales, l'Éden est figuré, de même que des êtres moins bibliques, tels les Sternocéphales. L'horizon s'ouvre avec les grandes découvertes, dévoile des paysages et des peuples inconnus. Sont-ils créatures de Dieu, eux qui nous ressemblent si peu? À travers le portrait de l'Arabe, du Chinois, du Noir, l'artiste brosse aussi les préjugés de son époque, inscrivant en filigrane l'image positive: la nôtre, dominatrice, civilisatrice. Comme autant de représentations de la différence, considérée comme une anomalie, des images s'attachent aux monstres - hommes sauvages, cannibales, phénomènes de foire. L'art lui aussi part en voyage et lui sont révélées les beautés lointaines - corps des autres, nature, tapis, étoffes... Des formes l'influencent, ouvrant la voie au japonisme par exemple. L'art gagne des contrées réelles ou imaginaires, à l'instar de Delacroix, Füssli, Turner. Il illustre les périls de la mer, des forêts et des glaces, revient ébloui de Venise ou d'Orient. Il oscille entre amour et haine, trace les contours de l'Atlantide, recrée le Paradis (Bosch), montre les continents sous forme d'allégories (Van Kessel), invente Tahiti (Gauguin), offre sa vision du monde.