share_book
Envoyer cet article par e-mail

Contre l'oubli

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Contre l'oubli

Contre l'oubli

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Contre l'oubli"

Contre l'oubli rassemble des reportages, des chroniques parus pour la plupart dans Combat et Terre des hommes entre 1944 et 1948. La fin de la guerre, ses lendemains. Une époque en demi-teinte : le soleil de la victoire crève à peine le brouillard des chagrins. Une époque pour Calet, dont l'humanité, la mélancolie, la simplicité et l'humour acide triomphent ici dans l'évocation de Couillard défiguré par un milicien ou dans le compte rendu d'audience d'un tribunal américain à Paris qui n'héiste pas à distribuer des peines démesurées aux GI libérateurs pour vol de cigarette, marché noir. Mieux qu'un recueil d'articles, ce livre est un fragment d'histoire de France, à fleur de peau, laissé par un possédé du quotidien qu'il faut redécouvrir.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 224  pages
  • Dimensions :  1.4cmx12.0cmx18.6cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Grasset Paru le
  • Collection : Les Cahiers Rouges
  • ISBN :  2246178533
  • EAN13 :  9782246178538
  • Classe Dewey :  844
  • Langue : Français

D'autres livres de Henri Calet

Rêver à la Suisse précédé d'un "Petit avertissement (pour le lecteur suisse)" par Jean Paulhan

L'auteur de Le Tout sur le tout, de Trente à quarante s'inscrit dans une tradition littéraire où compte moins l'éclat du succès que le poids des mots qui constituent la matière d'un livre. Confidentiel, Henri Calet est l'écrivain de l'intériorité, du ténu. Il a l'art incomparable de cadenc...

Acteur et témoin

Dans ce recueil d'articles écrits entre 1947 et 1955 figurent tous les thèmes chers à Henri Calet : souvenirs d'enfance dans le quartier populaire de Ménilmontant, où l'on croise des personnages infiniment attachants, visites émerveillées à travers Paris, voyages cocasses qui sont l'occasion...

Jeunesse

J'aime de plus en plus la jeunesse ; j'en mangerais. Que pense t-elle de la radio ? Avait-elle des opinions politiques? Avait-elle déjà des vues sur l'amour? Quelles sont les coiffures actuellement à la mode? Quelle sorte de films aimait-elle? Avait-elle un penchant pour certains acteurs ou certa...

Voir tous les livres de Henri Calet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Contre l'oubli rassemble des reportages, des chroniques parus pour la plupart dans Combat et Terre des hommes entre 1944 et 1948. La fin de la guerre, ses lendemains. Une époque en demi-teinte : le soleil de la victoire crève à peine le brouillard des chagrins. Une époque pour Calet, dont l'humanité, la mélancolie, la simplicité et l'humour acide triomphent ici dans l'évocation de Couillard défiguré par un milicien ou dans le compte rendu d'audience d'un tribunal américain à Paris qui n'héiste pas à distribuer des peines démesurées aux GI libérateurs pour vol de cigarette, marché noir. Mieux qu'un recueil d'articles, ce livre est un fragment d'histoire de France, à fleur de peau, laissé par un possédé du quotidien qu'il faut redécouvrir.