share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Commerce du tableau à Paris dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : Acteurs et pratiques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Commerce du tableau à Paris dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : Acteurs et pratiques

Le Commerce du tableau à Paris dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : Acteurs et pratiques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le Commerce du tableau à Paris dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : Acteurs et pratiques"

    Ce livre est consacré au marché du tableau et à la pratique de la collection à Paris au XVIIIe siècle. Son objet n'est pas d'envisager les mécanismes de la production de l'image peinte, étudiés par ailleurs, ni même la circulation des oeuvres dans le sens de " consommation des images " par quelques groupes socio-professionnels, mais plutôt d'étudier les modalités de circulation du tableau, considéré comme objet de collection. Au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, Paris devient l'une des places les plus importantes d'Europe pour le marché de l'oeuvre peinte, alors que dans le même temps, on assiste à un essor considérable des collections privées, nouveaux lieux de sociabilité et de formation du regard. Cette période correspond à un grand dynamisme de la pratique et à une mutation des " mondes de l'art ". C'est en effet au cours de la seconde moitié du siècle que le marché du tableau se structure et se dote d'instruments efficaces et modernes. Le marchand de tableau n'est plus alors systématiquement issu du corps des maîtres-peintres de l'Académie de Saint-Luc ou de celui des marchands merciers. L'apparition de grands marchands experts, imposant une nouvelle idée du commerce de l'art, et l'essor considérable de la vente publique avec catalogue qui devient la forme la plus voyante, la plus offensive et spectaculaire du marché, sont les deux grandes nouveautés de la période.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 384  pages
    • Dimensions :  2.6cmx16.2cmx24.0cm
    • Poids : 739.4g
    • Editeur :   Presses Universitaires Du Septentrion Paru le
    • Collection : Histoire de l'art
    • ISBN :  2757400010
    • EAN13 :  9782757400012
    • Classe Dewey :  330
    • Langue : Français

    D'autres livres de Patrick Michel

    Préparation des moteurs

    Prix : 570 DH
    La préparation des voitures de rallye. Traction avant Groupes N et A

    A l'heure où les constructeurs s'impliquent toujours plus dans la compétition pour promouvoir leurs modèles sportifs, jamais le rallye n'a connu autant d'engouement pour la voiture de Monsieur tout le monde, type traction avant à moteur atmosphérique. Cet ouvrage apporte aux amateurs les bases ...

    Voir tous les livres de Patrick Michel

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Ce livre est consacré au marché du tableau et à la pratique de la collection à Paris au XVIIIe siècle. Son objet n'est pas d'envisager les mécanismes de la production de l'image peinte, étudiés par ailleurs, ni même la circulation des oeuvres dans le sens de " consommation des images " par quelques groupes socio-professionnels, mais plutôt d'étudier les modalités de circulation du tableau, considéré comme objet de collection. Au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, Paris devient l'une des places les plus importantes d'Europe pour le marché de l'oeuvre peinte, alors que dans le même temps, on assiste à un essor considérable des collections privées, nouveaux lieux de sociabilité et de formation du regard. Cette période correspond à un grand dynamisme de la pratique et à une mutation des " mondes de l'art ". C'est en effet au cours de la seconde moitié du siècle que le marché du tableau se structure et se dote d'instruments efficaces et modernes. Le marchand de tableau n'est plus alors systématiquement issu du corps des maîtres-peintres de l'Académie de Saint-Luc ou de celui des marchands merciers. L'apparition de grands marchands experts, imposant une nouvelle idée du commerce de l'art, et l'essor considérable de la vente publique avec catalogue qui devient la forme la plus voyante, la plus offensive et spectaculaire du marché, sont les deux grandes nouveautés de la période.