share_book
Envoyer cet article par e-mail

La France rebelle : Tous les mouvements et acteurs de la contestation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La France rebelle : Tous les mouvements et acteurs de la contestation

La France rebelle : Tous les mouvements et acteurs de la contestation

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La France rebelle : Tous les mouvements et acteurs de la contestation"

De la tourmente du 21 avril au succès du 29 mai, des émeutes urbaines de novembre 2005 aux manifestations contre le CPE : les temps sont riches pour le scrutateur de la France rebelle, éprouvants pour la société. En cette année cruciale politiquement, alors que le pays semble suspendu à l'échéance présidentielle de 2007 - ou à l'attente d'une explosion sociale supérieure à celles que nous venons de connaître -, la cartographie des foyers et des acteurs de la rébellion est dense et notre choix celui de l'ouverture pour rendre compte de la pluralité et de la diversité des mouvements d'opposition. Des groupes conservateurs, voire réactionnaires, trouvent ici leur place aux côtés d'autres, de sensibilité et de projets diamétralement opposés, non pas dans un objectif d'amalgame ou de dénonciation, mais suivant le constat, dépourvu de tout jugement moral, de traits communs par-delà leur opposition de nature. Les uns comme les autres sont contestataires de règles du jeu communément admises et d'un ordre, au sens le plus large qui soit. Les mouvements utilisant la lutte armée, comme les nationalistes corses, figurent avec ceux qui privilégient les modes festifs. Grave ou légère, sombre ou souriante, majeure ou mineure, évidente ou limite, la rébellion est tout cela à la fois. Un outil précis, un ouvrage rédigé par une équipe de 27 chercheurs, une plongée dans les arcanes de la contestation pour penser la rébellion et son corollaire le politique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 697  pages
  • Dimensions :  4.6cmx17.6cmx24.0cm
  • Poids : 1719.1g
  • Editeur :   Editions Michalon Paru le
  • Collection : DOCUMENTS
  • ISBN :  2841863433
  • EAN13 :  9782841863433
  • Classe Dewey :  323.4
  • Langue : Français

D'autres livres de  Isabelle Sommier

Penser les mouvements sociaux

La sociologie des mouvements sociaux constitue aujourd'hui un champ bien distinct des sciences sociales, à l'intersection de la science politique, de la sociologie et de l'histoire. Les turbulentes années 1960 lui ont servi de tremplin aux Etats-Unis en replaçant la question du conflit social ...

Radiographie du mouvement altermondialiste : Le second Forum social européen

Qui sont les altermondialistes ? Comment s'organisent-ils ? Que revendiquent-ils ? Ce livre tente de répondre à ces questions à partir de la vaste enquête que les auteurs, politistes et sociologues, ont réalisée au cours d'un des événements symboles de l'altermondialisme, le Forum social eur...

Voir tous les livres de  Isabelle Sommier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

De la tourmente du 21 avril au succès du 29 mai, des émeutes urbaines de novembre 2005 aux manifestations contre le CPE : les temps sont riches pour le scrutateur de la France rebelle, éprouvants pour la société. En cette année cruciale politiquement, alors que le pays semble suspendu à l'échéance présidentielle de 2007 - ou à l'attente d'une explosion sociale supérieure à celles que nous venons de connaître -, la cartographie des foyers et des acteurs de la rébellion est dense et notre choix celui de l'ouverture pour rendre compte de la pluralité et de la diversité des mouvements d'opposition. Des groupes conservateurs, voire réactionnaires, trouvent ici leur place aux côtés d'autres, de sensibilité et de projets diamétralement opposés, non pas dans un objectif d'amalgame ou de dénonciation, mais suivant le constat, dépourvu de tout jugement moral, de traits communs par-delà leur opposition de nature. Les uns comme les autres sont contestataires de règles du jeu communément admises et d'un ordre, au sens le plus large qui soit. Les mouvements utilisant la lutte armée, comme les nationalistes corses, figurent avec ceux qui privilégient les modes festifs. Grave ou légère, sombre ou souriante, majeure ou mineure, évidente ou limite, la rébellion est tout cela à la fois. Un outil précis, un ouvrage rédigé par une équipe de 27 chercheurs, une plongée dans les arcanes de la contestation pour penser la rébellion et son corollaire le politique.