share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Naturalisme dans les sciences sociales

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Naturalisme dans les sciences sociales

Le Naturalisme dans les sciences sociales

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Naturalisme dans les sciences sociales"

Naturalisme est un terme polysémique. D'une part, il a souvent désigné la résolution que certains chercheurs en sciences sociales ont prise de se conformer aux principes et méthodes des sciences de la nature. D'autre part, le terme de naturalisme convoque les résultats les plus récents des sciences cognitives et des neurosciences lorsqu'il qualifie la thèse selon laquelle les contenus mentaux sont la conséquence d'une activité biologique et donc naturelle. Cette activité biologique est, bien entendu, celle du cerveau et, plus spécifiquement aujourd'hui, celle des neurones. Ces deux aspects qui sont impliqués dans ce livre collectif réunissant les contributions de chercheurs de portée internationale s'interpénètrent en réalité et convoquent tout à la fois l'histoire des sciences sociales dans leur fondation même et les contours de ce qui pourrait être le débat intellectuel fondamental des sciences sociales de demain.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Dimensions :  3.2cmx14.0cmx21.0cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Hermann Paru le
  • Collection : Société et pensées
  • ISBN :  2705681655
  • EAN13 :  9782705681654

D'autres livres de Gérald Bronner

L'inquiétant principe de précaution

Le principe de précaution et la façon dont nos contemporains entendent s'en servir est lun des faits idéologiques majeurs de ce début de millénaire. Il est sur toutes les lèvres et l'on prétend lappliquer sans cesse, à la lettre et à tout propos. Cet essai, en se fondant sur de nombreux ...

Vie et mort des croyances collectives.

Malgré de constants progrès techniques et scientifiques, nos sociétés restent des sociétés de croyances. Les rumeurs, les idéologies, les superstitions restent intimement ancrées dans notre vie quotidienne, alors même que la diffusion des connaissances scientifiques gagne chaque jour en ...

L'Empire des croyances

On a pu penser un temps qu'avec le progrès des sciences et de la connaissance, l'empire des croyances allait devenir moribond et disparaître. On ne peut qu'être frappé par l'ampleur du démenti que la réalité oppose à cette thèse. En effet, idéologies, croyances pseudo-scientifiques, " pers...

La Pensée extrême : Comment des hommes ordinaires deviennent fanatiques

Comment un individu verse-t-il dans l'extrémisme ? La plupart de nos contemporains ne manquent pas d'attribuer les dérives radicales dont l'actualité regorge à la folie ou à la misère sociale, affective et intellectuelle dans laquelle survivent des milliers d'hommes. La réalité, comme nous l...

Voir tous les livres de Gérald Bronner

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Naturalisme est un terme polysémique. D'une part, il a souvent désigné la résolution que certains chercheurs en sciences sociales ont prise de se conformer aux principes et méthodes des sciences de la nature. D'autre part, le terme de naturalisme convoque les résultats les plus récents des sciences cognitives et des neurosciences lorsqu'il qualifie la thèse selon laquelle les contenus mentaux sont la conséquence d'une activité biologique et donc naturelle. Cette activité biologique est, bien entendu, celle du cerveau et, plus spécifiquement aujourd'hui, celle des neurones. Ces deux aspects qui sont impliqués dans ce livre collectif réunissant les contributions de chercheurs de portée internationale s'interpénètrent en réalité et convoquent tout à la fois l'histoire des sciences sociales dans leur fondation même et les contours de ce qui pourrait être le débat intellectuel fondamental des sciences sociales de demain.