share_book
Envoyer cet article par e-mail

Robert Ier : Aïeul d'Hugues Capet, 922-923

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Robert Ier : Aïeul d'Hugues Capet, 922-923

Robert Ier : Aïeul d'Hugues Capet, 922-923

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Robert Ier : Aïeul d'Hugues Capet, 922-923"

Le carolingien Charles III le Simple fut déposé en 922 par les Grands du royaume sur l'accusation d'en négliger le gouvernement. Pour le remplacer, ils élurent le chef de l'aristocratie, le duc des Francs Robert, frère cadet d'Eudes, qui avait régné de 888 à 898. Élection méritée : ce preux avait bouté hors du royaume les envahisseurs normands et participé au traité qui avait accordé à leur dernière tribu l'occupation de l'actuelle Normandie. Son chef Rollon avait accepté le baptême et choisi pour parrain le duc Robert. Charles le Simple, voulant récupérer son royaume, l'envahit une nouvelle fois avec une armée recrutée en Lotharingie. Il fut repoussé, mais Robert périt dans le combat. Son sacrifice ne fut pas vain : un peu plus tard, Hugues Capet, son petit-fils, fut élu au trône.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 175  pages
  • Dimensions :  0.6cmx15.2cmx23.8cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Pygmalion Paru le
  • Collection : Histoire des rois de France
  • ISBN :  2756404233
  • EAN13 :  9782756404233
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Ivan Gobry

Vocabulaire grec de la philosophie

Voici enfin un ouvrage de référence qu'on ne trouvait jusqu'ici ni dans les bibliothèques, ni chez les libraires : un dictionnaire de la langue grecque employée par les philosophes depuis les origines jusqu'au VIe siècle de notre ère. On y trouve non seulement 370 mots essentiels à [....]...

Louis X : Fils de Philippe IV le bel, 1314-1316

Louis X, surnommé le Hutin, c'est-à-dire le Querelleur, fut le fils aîné de Philippe IV le Bel. À la fin du gouvernement paternel, il assista au procès des Templiers et à la condamnation de son épouse et de ses deux belles-soeurs, accusées d'adultère sur des preuves très incertaines. Deve...

Voir tous les livres de Ivan Gobry

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le carolingien Charles III le Simple fut déposé en 922 par les Grands du royaume sur l'accusation d'en négliger le gouvernement. Pour le remplacer, ils élurent le chef de l'aristocratie, le duc des Francs Robert, frère cadet d'Eudes, qui avait régné de 888 à 898. Élection méritée : ce preux avait bouté hors du royaume les envahisseurs normands et participé au traité qui avait accordé à leur dernière tribu l'occupation de l'actuelle Normandie. Son chef Rollon avait accepté le baptême et choisi pour parrain le duc Robert. Charles le Simple, voulant récupérer son royaume, l'envahit une nouvelle fois avec une armée recrutée en Lotharingie. Il fut repoussé, mais Robert périt dans le combat. Son sacrifice ne fut pas vain : un peu plus tard, Hugues Capet, son petit-fils, fut élu au trône.