share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Guerre de Judée

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Guerre de Judée

La Guerre de Judée

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La Guerre de Judée"

    Comme le Faux Néron, la Guerre de Judée, premier des trois romans consacrés par Feuchtwanger à Flavius Josèphe, nous plonge au coeur de cette période turbulente que fut le 1er siècle de notre ère, mais pour nous faire assister cette fois-ci à l'épreuve de force qui opposa deux cités également orgueilleuses: Rome et Jérusalem. Le livre débute avec l'arrivée à Rome de Josèphe, alors appelé Joseph ben Mathias, jeune prêtre envoyé par Jérusalem pour négocier la libération de trois docteurs de la loi accusés d'avoir soutenu un mouvement extrémiste de résistance aux Romains, les Vengeurs d'Israël ". Le monde romain enchante Josèphe, mais le succès de sa mission lui vaut d'être nommé gouverneur de Galilée. Partagé entre partisans de Rome et nationalistes farouches, il finira par s'opposer à Rome, sera fait prisonnier à l'issue du long siège de Jotapata et, curieusement séduit par la personnalité du général Vespasien, lui prédit qu'il deviendra empereur sous peu. Lorsque sa prédiction se réalise, Vespasien fait de lui son historiographe officiel, et c'est en cette qualité que Josèphe, honni par ses frères de race, assistera à la destruction du Temple de Jérusalem...Le personnage complexe et controversé de Flavius Josèphe, le Juif romain, était bien fait pour attirer Feuchtwanger, le Juif allemand, partagé comme lui entre deux cultures, cherchant comme lui à les concilier. La Guerre de Judée fut commencé en 1931, achevé en 1932. Quelques mois plus tard, Goebbels déclarait Feuchtwanger (heureusement réfugié en France) " le pire ennemi de la nation allemande ". Est-il étonnant dès lors que le thème principal du livre soit la dénonciation du nationalisme? D'autres thèmes _ les vertus du cosmopolitisme, les rapports entre l'individu et l'Histoire, l'action et la pensée _ surgissent ici comme dans toute l'oeuvre de Feuchtwanger, accompagnés d'une approche novatrice de la psychologie des personnages: Feuchtwanger déploie un art très subtil pour démontrer l'interconnexion entre rationnel et irrationnel dans les décisions humaines. Mais aussi profonds, aussi érudits soient-ils, les récits historiques de Feuchtwanger sont avant tout de grands moments de littérature romanesque _ la meilleure, sans doute, des années trente.Critique de théâtre, fondateur, en 1908, du magazine culturel Der Spiegel, metteur en scène, dramaturge, auteur de romans (la plupart historiques) qui connurent dans les années 20 et 30 un extraordinaire succès, Lion Feuchtwanger (Munich, 1884 _ Los Angeles, 1958), d'origine juive, fut contraint de fuir l'Allemagne nazie en 1933. Réfugié en France, à Sanary-sur-Mer, il fut interné en 1940 au camp des Milles, mais réussit à s'évader et gagna les Etats-Unis, où il vécut jusqu'à sa mort. Son oeuvre fut si célèbre qu'un critique anglais déclara à propos de la Montagne magique: " C'est presque du Feuchtwanger. ""

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 415  pages
    • Dimensions :  3.2cmx15.0cmx22.4cm
    • Poids : 480.8g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • ISBN :  2213596344
    • EAN13 :  9782213596341
    • Classe Dewey :  833.91

    D'autres livres de Lion Feuchtwanger

    Le Juif Süss

    Dans l’Allemagne du XVIIIe siècle, Süss Oppenheimer, financier de génie, doté d'une intelligence et d'une habileté politique hors du commun, cherche un prince à la mesure de son ambition. Sa rencontre avec le futur duc de Würtemberg marque le point de départ d'une fulgurante ascension. ...

    Le diable en France

    Seul récit autobiographique de l'un des plus grands écrivains allemands de son époque, Le Diable en France de Lion Feuchtwanger retrace son internement au camp des Milles avec une force et une humanité rares. Édifiante, bouleversante, brûlante d'actualité, l'histoire d'un amour déçu pour un...

    Voir tous les livres de Lion Feuchtwanger

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Comme le Faux Néron, la Guerre de Judée, premier des trois romans consacrés par Feuchtwanger à Flavius Josèphe, nous plonge au coeur de cette période turbulente que fut le 1er siècle de notre ère, mais pour nous faire assister cette fois-ci à l'épreuve de force qui opposa deux cités également orgueilleuses: Rome et Jérusalem. Le livre débute avec l'arrivée à Rome de Josèphe, alors appelé Joseph ben Mathias, jeune prêtre envoyé par Jérusalem pour négocier la libération de trois docteurs de la loi accusés d'avoir soutenu un mouvement extrémiste de résistance aux Romains, les Vengeurs d'Israël ". Le monde romain enchante Josèphe, mais le succès de sa mission lui vaut d'être nommé gouverneur de Galilée. Partagé entre partisans de Rome et nationalistes farouches, il finira par s'opposer à Rome, sera fait prisonnier à l'issue du long siège de Jotapata et, curieusement séduit par la personnalité du général Vespasien, lui prédit qu'il deviendra empereur sous peu. Lorsque sa prédiction se réalise, Vespasien fait de lui son historiographe officiel, et c'est en cette qualité que Josèphe, honni par ses frères de race, assistera à la destruction du Temple de Jérusalem...Le personnage complexe et controversé de Flavius Josèphe, le Juif romain, était bien fait pour attirer Feuchtwanger, le Juif allemand, partagé comme lui entre deux cultures, cherchant comme lui à les concilier. La Guerre de Judée fut commencé en 1931, achevé en 1932. Quelques mois plus tard, Goebbels déclarait Feuchtwanger (heureusement réfugié en France) " le pire ennemi de la nation allemande ". Est-il étonnant dès lors que le thème principal du livre soit la dénonciation du nationalisme? D'autres thèmes _ les vertus du cosmopolitisme, les rapports entre l'individu et l'Histoire, l'action et la pensée _ surgissent ici comme dans toute l'oeuvre de Feuchtwanger, accompagnés d'une approche novatrice de la psychologie des personnages: Feuchtwanger déploie un art très subtil pour démontrer l'interconnexion entre rationnel et irrationnel dans les décisions humaines. Mais aussi profonds, aussi érudits soient-ils, les récits historiques de Feuchtwanger sont avant tout de grands moments de littérature romanesque _ la meilleure, sans doute, des années trente.Critique de théâtre, fondateur, en 1908, du magazine culturel Der Spiegel, metteur en scène, dramaturge, auteur de romans (la plupart historiques) qui connurent dans les années 20 et 30 un extraordinaire succès, Lion Feuchtwanger (Munich, 1884 _ Los Angeles, 1958), d'origine juive, fut contraint de fuir l'Allemagne nazie en 1933. Réfugié en France, à Sanary-sur-Mer, il fut interné en 1940 au camp des Milles, mais réussit à s'évader et gagna les Etats-Unis, où il vécut jusqu'à sa mort. Son oeuvre fut si célèbre qu'un critique anglais déclara à propos de la Montagne magique: " C'est presque du Feuchtwanger. ""