share_book
Envoyer cet article par e-mail

Poèmes en prose

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Poèmes en prose

Poèmes en prose

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Poèmes en prose"

    Le point de départ de ces douze proses d une férocité ardente, parachevées par un implacable épithalame était un commentaire des douze figures zodiacales gravées par le peintre Eugène Grasset. Bloy l avouait lui-même : « Je suis un traditionnel, un homme d autrefois. » Et cet étonnant bestiaire bloyen s inscrit pleinement dans la tradition des mystères médiévaux, que Remy de Gourmont et Alfred Jarry avaient fait revivre dans leur inégalé Ymagier Stigmatisé comme un chrétien forcené par ses détracteurs, sans doute pas assez solides pour encaisser les coups de ses vociférations géniales, l univers de Léon Bloy, par la richesse hallucinée de ses images, est malgré tout plus proche de celui de Jérôme Bosch que de Paul Claudel et Charles Péguy.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 96  pages
    • Dimensions :  1.4cmx11.4cmx16.8cm
    • Poids : 99.8g
    • Editeur :   La Part Commune Paru le
    • ISBN :  2844181880
    • EAN13 :  9782844181886
    • Classe Dewey :  841.9

    D'autres livres de Léon Bloy

    Exégèse des Lieux Communs

    Obtenir enfin le mutisme du Bourgeois, quel rêve ! L'entreprise, je le sais bien, doit paraître fort insensée. Cependant je ne désespère pas de la démontrer d'une exécution facile et même agréable. Le vrai Bourgeois, c'est-à-dire, l'homme qui ne fait aucun usage de la faculté de penser...

    Le désespéré

    Premier roman de Léon Bloy, Le Désespéré (1887) est un pavé dans la mare de tous les conformismes. Caïn Marchenoir est le héros de ce roman largement autobiographique: catholique intransigeant révolté par le silence de Dieu et la vaine attente de la rédemption, paria parmi les hommes, [...

    Journal II 1907-1917

    Léon Bloy n'aura eu de son vivant qu'une carrière de romancier décevante, ne rencontrant jamais vraiment de succès retentissant. En parallèle à ses travaux de fiction, il tient à partir de 1892 un journal pour lequel il n'a aucune ambition de publication et qui pourtant restera son oeuvre ...

    Méditations d'un solitaire en 1916

    Ces Méditations nous offrent toujours le Bloy imprécateur, vociférant sa critique sociale, son dédain colérique à l'égard du peuple (il ne se range cependant pas du côté de quelque élite que ce soit, puisqu'il déteste les puissants) et livrant une satire du crétinisme bourgeois, dont ...

    Voir tous les livres de Léon Bloy

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Le point de départ de ces douze proses d une férocité ardente, parachevées par un implacable épithalame était un commentaire des douze figures zodiacales gravées par le peintre Eugène Grasset. Bloy l avouait lui-même : « Je suis un traditionnel, un homme d autrefois. » Et cet étonnant bestiaire bloyen s inscrit pleinement dans la tradition des mystères médiévaux, que Remy de Gourmont et Alfred Jarry avaient fait revivre dans leur inégalé Ymagier Stigmatisé comme un chrétien forcené par ses détracteurs, sans doute pas assez solides pour encaisser les coups de ses vociférations géniales, l univers de Léon Bloy, par la richesse hallucinée de ses images, est malgré tout plus proche de celui de Jérôme Bosch que de Paul Claudel et Charles Péguy.