share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Lion de Florence : Sur l'imaginaire des fondateurs de la psychiatrie, Pinel (1745-1826) et Itard (1774-1838)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Lion de Florence : Sur l'imaginaire des fondateurs de la psychiatrie, Pinel (1745-1826) et Itard (1774-1838)

Le Lion de Florence : Sur l'imaginaire des fondateurs de la psychiatrie, Pinel (1745-1826) et Itard (1774-1838)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Lion de Florence : Sur l'imaginaire des fondateurs de la psychiatrie, Pinel (1745-1826)..."

Pourquoi Itard, le fondateur de la psychiatrie de l'enfant, a-t-il accroché dans sa salle à manger le Lion de Florence, fauve dévorant un nourrisson sous les cris de sa mère ? Pourquoi Pinel, le médecin des " folles " à la Salpêtrière, a-t-il choisi pour la sienne une gravure représentant un jeune homme anorexique par amour, La Maladie d'Antiochus ? Quelle folie infiltre la raison des deux pionniers de la psychiatrie ? La découverte des tableaux dont Pinel et Itard avaient décoré leurs appartements donne accès à leur imaginaire. Sur la scène de leur théâtre intime, les fantasmes sexuels se conjuguent avec les convictions messianiques, les meurtres et les suicides s'entremêlent aux séductions taboues, et les héros immortalisent l'excès de leurs exploits et le comble de leurs malheurs. Les folies sanguinaires de la Terreur, dont Pinel et Itard avaient été les témoins, les avaient convaincus de l'intrication naturelle de la raison et de la folie dans toute vie psychique. Entre rêve et cauchemar, leur compréhension de la folie se présente ainsi comme une interrogation sans fin sur l'archéologie de la raison et la construction du délire. Questionner l'imaginaire de ceux qui essaient de penser l'imaginaire des " fous ", c'est se défaire des folies de la raison et s'approcher des raisons de la folie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 186  pages
  • Dimensions :  1.6cmx14.5cmx22.5cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Editions Albin Michel Paru le
  • Collection : Bibliothèque Albin Michel
  • ISBN :  2226142479
  • EAN13 :  9782226142474

D'autres livres de Thierry Gineste

Victor de l'Aveyron : Dernier enfant sauvage, premier enfant fou

Le 8 janvier 1800, un enfant vagabond, sourd-muet et orphelin est capturé dans l'Aveyron. Très vite, le Sauvage de l'Aveyron focalise un intérêt scientifique et mondain considérable. Conduit à Paris, il est soumis à de nombreuses expertises, mais c'est Jean Marc Gaspard Itard qui se consacre ...

Voir tous les livres de Thierry Gineste

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pourquoi Itard, le fondateur de la psychiatrie de l'enfant, a-t-il accroché dans sa salle à manger le Lion de Florence, fauve dévorant un nourrisson sous les cris de sa mère ? Pourquoi Pinel, le médecin des " folles " à la Salpêtrière, a-t-il choisi pour la sienne une gravure représentant un jeune homme anorexique par amour, La Maladie d'Antiochus ? Quelle folie infiltre la raison des deux pionniers de la psychiatrie ? La découverte des tableaux dont Pinel et Itard avaient décoré leurs appartements donne accès à leur imaginaire. Sur la scène de leur théâtre intime, les fantasmes sexuels se conjuguent avec les convictions messianiques, les meurtres et les suicides s'entremêlent aux séductions taboues, et les héros immortalisent l'excès de leurs exploits et le comble de leurs malheurs. Les folies sanguinaires de la Terreur, dont Pinel et Itard avaient été les témoins, les avaient convaincus de l'intrication naturelle de la raison et de la folie dans toute vie psychique. Entre rêve et cauchemar, leur compréhension de la folie se présente ainsi comme une interrogation sans fin sur l'archéologie de la raison et la construction du délire. Questionner l'imaginaire de ceux qui essaient de penser l'imaginaire des " fous ", c'est se défaire des folies de la raison et s'approcher des raisons de la folie.