share_book
Envoyer cet article par e-mail

Rodin : L'éveil de la pierre, 73 Photographies en couleurs

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Rodin : L'éveil de la pierre, 73 Photographies en couleurs

Rodin : L'éveil de la pierre, 73 Photographies en couleurs

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Rodin : L'éveil de la pierre, 73 Photographies en couleurs"

Considéré de son vivant comme le Michel-Ange des temps modernes, Auguste Rodin a su refléter les multiples facettes de la condition humaine. Il a défié la notion même de forme en considérant les détails comme des oeuvres achevées. L'influence de chefs-d'oeuvre tels que Le Penseur, Eternelle idole, Le Baiser ou Les Bourgeois de Calais demeure, presque cent ans après sa mort, d'une puissance indiscutable. C'est en visitant pour la première fois en 1996 l'Hôtel Biron à Paris que Jennifer Gough-Cooper, tombée sous le charme de l'endroit, décida d'entreprendre un travail photographique sur Rodin. Dans ce musée, château du XVIIIe siècle où l'artiste vécut et travailla, la sculpture est ici chez elle, parfaitement à sa place. L'architecture des lieux est grandiose et des flots de lumière pénètrent dans les salles à travers de vastes fenêtres, baignant les sculptures de couleurs délicates. Les photographies de Jennifer Gough-Cooper s'attardent sur les détails et font ressortir l'immense force érotique des sculptures de Rodin, révélant les sensuelles formes impressionnistes avec une merveilleuse qualité picturale. Dans une très belle introduction, l'écrivain anglais Geoff Dyer s'interroge sur la manière dont un médium - la photographie - qui se limite au visible et à la surface des choses peut révéler une dimension plus profonde, cachée dans les profondeurs de la pierre. " Gough-Cooper nous rappelle subtilement que le blanc est en soi une couleur qui se prête à des changements incessants de perspective et de lumière, écrit-il. A certains moments, il prend même la couleur de la chair. " Ce que nous montrent ici les photographies de Gough-Cooper n'est " rien moins que l'éveil de la pierre, la pierre révélée par l'appareil photo ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 127  pages
  • Dimensions :  2.0cmx22.6cmx25.6cm
  • Poids : 839.1g
  • Editeur :   Thames & Hudson Paru le
  • Collection : BX LIVRES
  • ISBN :  2878112814
  • EAN13 :  9782878112818

D'autres livres de Geoff Dyer

Les 1001 tableaux qu'il faut avoir vu dans sa vie

Après le succès de la première édition de cet ouvrage, la présentation en a été complètement remaniée pour montrer les oeuvres dans le plus grand format possible. C'est un véritable musée idéal qui s'offre au lecteur. Chaque tableau est expliqué par un spécialiste du monde de l'art. Du...

Paris Trance

Recipe for a millennial novel about twentysomethings living abroad: Take two couples and combine with equal parts desperation and languid slacking. Gently blend with just a pinch of romance. Actually, on second thought, just dump a whole lot of sex into the pot and bring to a boil. Sprinkle with len...

Out of Sheer Rage: Wrestling with D. H. Lawrence

Out of Sheer Rage: Wrestling with D.H. Lawrence is the best book about not writing a book about D.H Lawrence ever written. Other people have written untraditional, even loopy tributes to the priest of love before--including boon companions Anais Nin and Henry Miller--but no one has done it with Dyer...

Paris Trance

Recipe for a millennial novel about twentysomethings living abroad: Take two couples and combine with equal parts desperation and languid slacking. Gently blend with just a pinch of romance. Actually, on second thought, just dump a whole lot of sex into the pot and bring to a boil. Sprinkle with len...

Voir tous les livres de Geoff Dyer

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Considéré de son vivant comme le Michel-Ange des temps modernes, Auguste Rodin a su refléter les multiples facettes de la condition humaine. Il a défié la notion même de forme en considérant les détails comme des oeuvres achevées. L'influence de chefs-d'oeuvre tels que Le Penseur, Eternelle idole, Le Baiser ou Les Bourgeois de Calais demeure, presque cent ans après sa mort, d'une puissance indiscutable. C'est en visitant pour la première fois en 1996 l'Hôtel Biron à Paris que Jennifer Gough-Cooper, tombée sous le charme de l'endroit, décida d'entreprendre un travail photographique sur Rodin. Dans ce musée, château du XVIIIe siècle où l'artiste vécut et travailla, la sculpture est ici chez elle, parfaitement à sa place. L'architecture des lieux est grandiose et des flots de lumière pénètrent dans les salles à travers de vastes fenêtres, baignant les sculptures de couleurs délicates. Les photographies de Jennifer Gough-Cooper s'attardent sur les détails et font ressortir l'immense force érotique des sculptures de Rodin, révélant les sensuelles formes impressionnistes avec une merveilleuse qualité picturale. Dans une très belle introduction, l'écrivain anglais Geoff Dyer s'interroge sur la manière dont un médium - la photographie - qui se limite au visible et à la surface des choses peut révéler une dimension plus profonde, cachée dans les profondeurs de la pierre. " Gough-Cooper nous rappelle subtilement que le blanc est en soi une couleur qui se prête à des changements incessants de perspective et de lumière, écrit-il. A certains moments, il prend même la couleur de la chair. " Ce que nous montrent ici les photographies de Gough-Cooper n'est " rien moins que l'éveil de la pierre, la pierre révélée par l'appareil photo ".