share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un poète dans la tourmente

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un poète dans la tourmente

Un poète dans la tourmente

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un poète dans la tourmente"

William Butler Yeats incarne la plus haute expression du prisme anglais contemporain. Anglo-irlandais proche des milieux révolutionnaires Fenian, père incontesté de la Renaissance littéraire irlandaise, sénateur de l'Etat libre d'Irlande et lauréat du prix Nobel de littérature en 1923, il fut accusé d'avoir, à l'orée des années trente, succombé à la tentation fasciste. scruter les pièces de ce mauvais procès, on voit se dessiner la figure d'un homme libre, ennemi du fanatisme religieux et de l'obscurantisme intellectuel. chantre d'une Irlande fière, tolérante et éclairée. D'essence aristocratique, ce credo libertaire plus que libéral s'accommode d'un mépris souverain pour " la vulgarité désordonnée de l'esprit populaire ". Au nom des droits imprescriptibles de l'artiste et du visionnaire, Yeats se prononce, à contre-courant, en faveur du despotisme éclairé d'une minorité nourrie du pessimisme de Swift, de l'idéalisme de Berkeley et du conservatisme de Burke.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 133  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx23.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Terre De Brume Paru le
  • Collection : Terres d'ailleurs
  • ISBN :  2843624401
  • EAN13 :  9782843624407

D'autres livres de Pierre Joannon

Histoire de l'Irlande et des irlandais

L'histoire de l'Irlande est celle d'une lutte permanente. Pour survivre, d'abord, au milieu d'une nature somptueuse mais chiche en ressources. Pour vivre en paix ensuite : dès le Ve siècle, on compte plusieurs royaumes en quête de terres à conquérir. S'y ajoute le flot presque incessant des ...

Histoire de l'Irlande et des irlandais

Longtemps l'Irlande resta marquée par les heures sombres de son histoire, : invasions, conquête, colonisation, révoltes, répressions, disettes semblaient la vouer irrévocablement au malheur. Au XIXe siècle, la Grande Famine menaça d'extinction la population, provoquant une émigration massive...

Voir tous les livres de Pierre Joannon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

William Butler Yeats incarne la plus haute expression du prisme anglais contemporain. Anglo-irlandais proche des milieux révolutionnaires Fenian, père incontesté de la Renaissance littéraire irlandaise, sénateur de l'Etat libre d'Irlande et lauréat du prix Nobel de littérature en 1923, il fut accusé d'avoir, à l'orée des années trente, succombé à la tentation fasciste. scruter les pièces de ce mauvais procès, on voit se dessiner la figure d'un homme libre, ennemi du fanatisme religieux et de l'obscurantisme intellectuel. chantre d'une Irlande fière, tolérante et éclairée. D'essence aristocratique, ce credo libertaire plus que libéral s'accommode d'un mépris souverain pour " la vulgarité désordonnée de l'esprit populaire ". Au nom des droits imprescriptibles de l'artiste et du visionnaire, Yeats se prononce, à contre-courant, en faveur du despotisme éclairé d'une minorité nourrie du pessimisme de Swift, de l'idéalisme de Berkeley et du conservatisme de Burke.