share_book
Envoyer cet article par e-mail

Poète, moeurs et confins

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Poète, moeurs et confins

Poète, moeurs et confins

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Poète, moeurs et confins"

« Ce livre est le fruit d'un travail d'atelier. Il se présente sous la forme libre d'une suite de notes prises, pendant deux ans environ, en marge de l'écriture de poèmes destinés ou non à la publication. Ces notes se fixent comme objet commun d'interroger le faire du poème – sa genèse comme dit Poe. Non tant le résultat que les conditions, les procédures, les cheminements dont il dépend. Elles traitent donc, sous toutes leurs formes, des manières du poète (de ses moeurs) : modes de vie, relations matérielles à l'écriture, organisation empirique ; mais aussi des manières imprévisibles du poème, de ses résistances, de ses facilités, surtout de ses suspens (les confins). Car c'est, la plupart du temps, dans l'attente stérile du poème que se révèle le mieux la vérité mentale et la portée humaine de l'événement singulier qu'il constitue. Les notes apparaissent presque toujours dans l'ordre de leur venue. J'ai toutefois tenté quelques regroupements thématiques, là où cette cristallisation semblait faciliter la lecture et la compréhension. C'est pourquoi j'ai renoncé au dispositif du journal de bord : pour prendre sens, ces notes doivent être détachées de toute référence temporelle. Elles ne sont pas la chronique d'une écriture ; mais le matériau d'un impossible art poétique. Dans la mesure où ils sont susceptibles d'éclairer le propos, je n'ai pas hésité à fournir les produits du travail : chemin faisant, le discours réflexif cède la place au poème qui l'a inspiré. Non dans le souci de donner des preuves. Mais parce qu'une théorie n'a de sens, à mes yeux, qu'à condition de courir le risque de ses applications. Ce livre n'est pas séparable, dans sa conception, des notes plus générales qui paraîtront au même moment sous le titre : Rumeurs de la fabrique du monde. En un sens, ce qui se fait entendre ici n'est rien d'autre que la rumeur de la fabrique du poème ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 144  pages
  • Dimensions :  1.2cmx12.6cmx20.8cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Editions Champ Vallon Paru le
  • Collection : Recueil
  • ISBN :  2876733943
  • EAN13 :  9782876733947

D'autres livres de Christian Doumet

Faut-il comprendre la poésie ?

La poésie suscite toujours deux réactions contradictoires : alors que d'un côté on dénonce volontiers son hermétisme et son élitisme, de l'autre, on révère ses pouvoirs émotionnels et on la croit même parente de quelque vérité. Ambiguïté qui traverse nos relations avec tout le domaine...

Grand art avec fausses notes : Alfred Cortot, Piano

C'est en juin 1962. Alfred Cortot le pianiste se fraie un chemin vers l'ultime coma. Il a pour seul viatique la bénédiction des mourants. Il interroge alors très faiblement, mais très distinctement : La salle est-elle pleine ? Tel sera pour lui le mot de la fin. Parler d'un homme, c'est redire a...

La déraison poétique des philosophes

Qu’est-ce qui différencie une pensée philosophique d’une pensée poétique ? En quoi ces deux sortes d’écriture et de vie se distinguent-elles ? De telles questions ne se poseraient pas si nombre de philosophes ne nous donnaient le sentiment tantôt heureux, tantôt périlleux, de les convo...

Voir tous les livres de Christian Doumet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Ce livre est le fruit d'un travail d'atelier. Il se présente sous la forme libre d'une suite de notes prises, pendant deux ans environ, en marge de l'écriture de poèmes destinés ou non à la publication. Ces notes se fixent comme objet commun d'interroger le faire du poème – sa genèse comme dit Poe. Non tant le résultat que les conditions, les procédures, les cheminements dont il dépend. Elles traitent donc, sous toutes leurs formes, des manières du poète (de ses moeurs) : modes de vie, relations matérielles à l'écriture, organisation empirique ; mais aussi des manières imprévisibles du poème, de ses résistances, de ses facilités, surtout de ses suspens (les confins). Car c'est, la plupart du temps, dans l'attente stérile du poème que se révèle le mieux la vérité mentale et la portée humaine de l'événement singulier qu'il constitue. Les notes apparaissent presque toujours dans l'ordre de leur venue. J'ai toutefois tenté quelques regroupements thématiques, là où cette cristallisation semblait faciliter la lecture et la compréhension. C'est pourquoi j'ai renoncé au dispositif du journal de bord : pour prendre sens, ces notes doivent être détachées de toute référence temporelle. Elles ne sont pas la chronique d'une écriture ; mais le matériau d'un impossible art poétique. Dans la mesure où ils sont susceptibles d'éclairer le propos, je n'ai pas hésité à fournir les produits du travail : chemin faisant, le discours réflexif cède la place au poème qui l'a inspiré. Non dans le souci de donner des preuves. Mais parce qu'une théorie n'a de sens, à mes yeux, qu'à condition de courir le risque de ses applications. Ce livre n'est pas séparable, dans sa conception, des notes plus générales qui paraîtront au même moment sous le titre : Rumeurs de la fabrique du monde. En un sens, ce qui se fait entendre ici n'est rien d'autre que la rumeur de la fabrique du poème ».