share_book
Envoyer cet article par e-mail

Windows on the World - Prix Interallié 2003

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Windows on the World - Prix Interallié 2003

Windows on the World - Prix Interallié 2003

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 70,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le mercredi 7 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Windows on the World - Prix Interallié 2003"

Voici un livre qui était attendu au tournant. Pas vraiment pour ses qualités littéraires, mais plutôt parce que Frédéric Beigbeder demeure un phénomène médiatique. Animateur de télévision, éditeur, chroniqueur qui ferait et déferait les réputations. Un phénomène qui avait annoncé son projet : puiser dans l'attentat du 11 septembre la matière à un roman. Windows on the World ne décevra personne. D'abord parce qu'il ne s'agit pas du énième témoignage sur la tragédie des tours jumelles. Mais plutôt de confessions intimes où l'auteur a choisi de retracer à la minute près le petit déjeuner au "Windows on the World" (d'où le titre du livre), restaurant du 107e étage de la tour Nord, entre un père divorcé et ses deux fils. Pour se mettre en situation, l'auteur est monté au restaurant du 56e étage de la tour Montparnasse, "Le Ciel de Paris". De là vont se mêler le destin tragique de cette famille américaine (inventé, réinventé) et l'itinéraire affectif, familial et culturel de l'auteur. Sa généalogie (Amos Wheeler, héros de la révolution américaine), sa grand-mère paternelle, le milieu bourgeois de son enfance, à côté de cet amas de tonnes fumantes se composant de chair humaine. Dans cet exercice de barres parallèles, fourmillant de formules efficaces ("Ma vie est une oeuvre où je suis entré sans carton d'invitation"), sans jamais manquer d'émotion ni d'autodérision, il s'agit pour l'auteur "d'aller là où la télévision ne va pas. Montrer l'invisible, dire l'indicible". Et, justement, Beigbeder sait de quoi il parle. --Céline Darner

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 374  pages
  • Dimensions :  2.4cmx13.0cmx20.5cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Grasset Paru le
  • ISBN :  2246633818
  • EAN13 :  9782246633815
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Frédéric Beigbeder

Dernier inventaire avant liquidation

" N'oublions jamais que derrière chaque page de ces monuments d'un siècle révolu se cache un être humain qui prend tous les risques. Celui qui écrit un chef d'œuvre ne sait pas qu'il écrit un chef-d'œuvre. Il est aussi seul et inquiet que n'importe quel autre auteur ; il ignore qu'il ...

Prix : 68 DH
L'Amour dure trois ans

" La troisième année, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle : dégoûtée, votre femme vous quitte. La mauvaise nouvelle : vous commencez un nouveau livre. ...

Prix : 68 DH

Un roman français - Prix Renaudot 2009

Autofiction inspirée à l'auteur par les deux jours de garde à vue qu'il a passé pour consommation de coke alors que son frère aîné s'apprêtait à recevoir la Légion d'honneur. Entre souvenirs d'enfance et interrogatoires policiers, le portrait, aussi virtuose qu'égocentrique, d'un parcours...

Prix : 243 DH
Au secours pardon

Octave est de retour. L'ancien rédacteur publicitaire de 99 francs porte désormais une chapka. Il erre dans Moscou, sous la neige et les dollars, à la recherche d'un visage parfait. Son nouveau métier ? " Talent scout " ; un job de rêve, payé par une agence de mannequins pour aborder les plus ...

Prix : 96 DH

Voir tous les livres de Frédéric Beigbeder

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Voici un livre qui était attendu au tournant. Pas vraiment pour ses qualités littéraires, mais plutôt parce que Frédéric Beigbeder demeure un phénomène médiatique. Animateur de télévision, éditeur, chroniqueur qui ferait et déferait les réputations. Un phénomène qui avait annoncé son projet : puiser dans l'attentat du 11 septembre la matière à un roman. Windows on the World ne décevra personne. D'abord parce qu'il ne s'agit pas du énième témoignage sur la tragédie des tours jumelles. Mais plutôt de confessions intimes où l'auteur a choisi de retracer à la minute près le petit déjeuner au "Windows on the World" (d'où le titre du livre), restaurant du 107e étage de la tour Nord, entre un père divorcé et ses deux fils. Pour se mettre en situation, l'auteur est monté au restaurant du 56e étage de la tour Montparnasse, "Le Ciel de Paris". De là vont se mêler le destin tragique de cette famille américaine (inventé, réinventé) et l'itinéraire affectif, familial et culturel de l'auteur. Sa généalogie (Amos Wheeler, héros de la révolution américaine), sa grand-mère paternelle, le milieu bourgeois de son enfance, à côté de cet amas de tonnes fumantes se composant de chair humaine. Dans cet exercice de barres parallèles, fourmillant de formules efficaces ("Ma vie est une oeuvre où je suis entré sans carton d'invitation"), sans jamais manquer d'émotion ni d'autodérision, il s'agit pour l'auteur "d'aller là où la télévision ne va pas. Montrer l'invisible, dire l'indicible". Et, justement, Beigbeder sait de quoi il parle. --Céline Darner