share_book
Envoyer cet article par e-mail

Contes et récits fantastiques, Tome 1 : Les Romantiques allemands : Woyzeck, Olimpia, La maison déserte, Peter Schlemihl

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Contes et récits fantastiques, Tome 1 : Les Romantiques allemands : Woyzeck, Olimpia, La maison déserte, Peter Schlemihl

Contes et récits fantastiques, Tome 1 : Les Romantiques allemands : Woyzeck, Olimpia, La maison déserte, Peter Schlemihl

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Contes et récits fantastiques, Tome 1 : Les Romantiques allemands : Woyzeck, Olimpia, La..."

Il était une fois quatre personnages, appartenant à quatre récits différents imaginés par de grands écrivains du Romantisme allemand. Ils étaient jeunes, imaginatifs, emportés mais fragiles. Mais au fond, ces quatre garçons, créatures de E.T.A. Hoffmann, d'Adalbert de Chamisso, et de Georg Büchner, n'étaient peut-être qu'un seul et même personnage. A eux quatre, ils formaient un unique aventurier du bizarre ou de la démence. C'est aujourd'hui le dessin extraordinaire de Dino Battaglia qui nous révèle cette obscure analogie. Outre le plaisir qu'il nous procure, c'est là le type de " révélation graphique " que peut nous faire un grand dessinateur comme Battaglia lorsqu'il se laisse imprégner, puis largement inspiré, par des textes dont la puissance a déjà captivé des milliers de lecteurs. Pierre Péju

Détails sur le produit

  • Reliure : Album
  • 64  pages
  • Dimensions :  1.0cmx22.8cmx29.8cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Mosquito Paru le
  • ISBN :  2908551551
  • EAN13 :  9782908551556

D'autres livres de  Ernst Theodor Amadeus Hoffmann

Le Bibliobus CM Cycle 3 Parcours de lecture de 4 oeuvres

Conte : La Belle et la Bête de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Il était une fois une belle jeune fille qu aimait beaucoup son père. Pour lui sauver la vie, Belle accepta de se rendre au château de la Bête. L'horrible monstre la garda prisonnière, mais il l'aimait en secret.. Théâtre : Far...

Prix : 96 DH
Le Chef-d'oeuvre inconnu

A Paris, au début du xviie siècle, trois peintres devisent de leur art. L'un est un jeune inconnu, promis à la gloire : Nicolas Poussin. Le deuxième, Franz Porbus, portraitiste officiel de feu le roi Henri IV, est, lui, dans la plénitude de son talent et au faîte de la renommée. Le [....]...

Prix : 20 DH

L'Homme au Sable

"Quelque chose d'épouvantable a pénétré dans ma vie!", indique Nathanaël au sujet de sa rencontre avec Coppola. Sous les traits du marchand de baromètres, il reconnaît l'Homme au Sable, le personnage maléfique dont le menaçait autrefois sa nourrice, celui-là même qu'il rend responsable...

Le Violon de Crémone ; Les Mines de Falun

Un soir, dans la petite ville de H., tout le monde s'assemble sous les fenêtres du conseiller Krespel : une sublime voix de femme s'élève dans la nuit. C'est la belle Antonie qui chante - pour la dernière fois ! Car depuis ce jour, pour une raison mystérieuse, l'excentrique Krespel empêche ...

Voir tous les livres de  Ernst Theodor Amadeus Hoffmann

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il était une fois quatre personnages, appartenant à quatre récits différents imaginés par de grands écrivains du Romantisme allemand. Ils étaient jeunes, imaginatifs, emportés mais fragiles. Mais au fond, ces quatre garçons, créatures de E.T.A. Hoffmann, d'Adalbert de Chamisso, et de Georg Büchner, n'étaient peut-être qu'un seul et même personnage. A eux quatre, ils formaient un unique aventurier du bizarre ou de la démence. C'est aujourd'hui le dessin extraordinaire de Dino Battaglia qui nous révèle cette obscure analogie. Outre le plaisir qu'il nous procure, c'est là le type de " révélation graphique " que peut nous faire un grand dessinateur comme Battaglia lorsqu'il se laisse imprégner, puis largement inspiré, par des textes dont la puissance a déjà captivé des milliers de lecteurs. Pierre Péju