share_book
Envoyer cet article par e-mail

Contes d'amour, de folie et de mort

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Contes d'amour, de folie et de mort

Contes d'amour, de folie et de mort

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Contes d'amour, de folie et de mort"

Lorsque Quiroga parle de folie et de mort, c'est en connaissance de cause ! Il avait trois mois quand il a vu son père - suicide ou accident ? - mourir d'un coup de fusil, dix-sept ans quand son beau-père se suicide devant lui, également d'un coup de fusil. Lui-même, Horacio, tue accidentellement son meilleur ami en manipulant un pistolet. Sa femme se suicide et Quiroga, à son tour, se donne la mort à Buenos Aires en 1937. Né en Uruguay en 1878, Horacio Quiroga, "le sauvage", a passé l'essentiel de sa vie en reclus au fond de la forêt de Misiones sur les rives du Rio Parana où il a écrit la plus grande partie de son oeuvre. L'atmosphère étrange de cette forêt vierge peuplée de serpents monstrueux, de fourmis mangeuses d'hommes et de toute une faune redoutable, imprègne ses contes d'une atmosphère particulièrement inquiétante. L'âpreté de son style, dépourvu de toute fioriture, et le mélange du réalisme le plus cru et du fantastique le plus délirant donnent aux contes de Quiroga une tonalité unique qui a considérablement influencé de nombreux écrivains sud-américains. --Gérard Meudal

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 195  pages
  • Dimensions :  1.0cmx11.0cmx18.0cm
  • Poids : 113.4g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points
  • ISBN :  2020246376
  • EAN13 :  9782020246378
  • Classe Dewey :  863

D'autres livres de Horacio Quiroga

Cuentos fantásticos de América

Lire en espagnolCollection dirigée par Henri YvinecCette collection s?adresse à tous ceux qui désirent découvrir ou redécouvrir le plaisir de lire dans leur langue d?origine les ?uvres des plus grands auteurs contemporains.Notes en espagnol en regard du texte, lexique bilingue en fin de [......

Prix : 76 DH

Los desterrados

Quiroga nos introdujo en geografías salvajes e inhóspitas pobladas por vidas rústicas y elementales, en donde la presencia omnipresente de la muerte se manifiesta permanentemente; ella es quien acecha y quien resolverá cada historia....

Historias imposibles. Incluye CD con la lectura de los relatos (Spanish Edition)

Contiene "El almohadón de plumas", de Quiroga, "La noche boca arriba", de Cortázar, "En la Isla de Moró", de Merino, "La micología" de Monzó y "La mitad del diablo" de Aparicio....

Voir tous les livres de Horacio Quiroga

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Lorsque Quiroga parle de folie et de mort, c'est en connaissance de cause ! Il avait trois mois quand il a vu son père - suicide ou accident ? - mourir d'un coup de fusil, dix-sept ans quand son beau-père se suicide devant lui, également d'un coup de fusil. Lui-même, Horacio, tue accidentellement son meilleur ami en manipulant un pistolet. Sa femme se suicide et Quiroga, à son tour, se donne la mort à Buenos Aires en 1937. Né en Uruguay en 1878, Horacio Quiroga, "le sauvage", a passé l'essentiel de sa vie en reclus au fond de la forêt de Misiones sur les rives du Rio Parana où il a écrit la plus grande partie de son oeuvre. L'atmosphère étrange de cette forêt vierge peuplée de serpents monstrueux, de fourmis mangeuses d'hommes et de toute une faune redoutable, imprègne ses contes d'une atmosphère particulièrement inquiétante. L'âpreté de son style, dépourvu de toute fioriture, et le mélange du réalisme le plus cru et du fantastique le plus délirant donnent aux contes de Quiroga une tonalité unique qui a considérablement influencé de nombreux écrivains sud-américains. --Gérard Meudal