share_book
Envoyer cet article par e-mail

Contes des mille et une faenas

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Contes des mille et une faenas

Contes des mille et une faenas

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Contes des mille et une faenas"

" Adolescent, je rêvais d'un musée imaginaire consacré à la corrida, où je confronterais les styles et les carrières des artistes marquants en une vaste rétrospective. Depuis plus d'un demi-siècle, fidèle à cette passion de toute une vie, je tente de les unir dans une geste où le les donne à voir et à entendre avec l'essentiel de leurs espoirs et de leurs souffrances, la fièvre des triomphes et aussi le sang des blessures. Beauté tauromachique si précaire et si menacée où l'homme dit son mystère grâce à une bête sauvage avec laquelle il noue la plus étroite connivence : leurs deux sensibilités se conjuguent, et l'un doit mourir au bout d'un quart d'heure pour ne pas tuer. Dans l'étreinte du fauve, l'accord rythmique suspend la menace. La plus inventive des chorégraphies naît du danger et compose à partir de lui une suite musicale qu'elle intègre dans ses pas de deux. Bien que toute-puissante sous le splendide aspect d'un taureau de combat, la mort, provisoirement soumise, voire complice, permet à l'homme d'être reçu dans une sorte de frange de la vie, assimilable à l'idéale distance que foule Manuel Benitez El Cordobés entre les cornes, le sitio où étancher notre soif de l'inconnu. Savourons sans a priori, sans idée préconçue, ces instants privilégiés où un Eros rayonnant fait reculer Thanatos - à chaque torero sa méthode et son art-, laissons-nous surtout enchanter et, avec un peu de bonheur, célébrons cet enchantement. " J.-M. M.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 196  pages
  • Dimensions :  1.8cmx13.2cmx20.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : Littérature
  • ISBN :  2268054470
  • EAN13 :  9782268054476
  • Classe Dewey :  843

D'autres livres de Jean-Marie Magnan

Dessine-moi un taureau

Sortie prévue pour la corrida d'Arles, à Pâques....

Voir tous les livres de Jean-Marie Magnan

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Adolescent, je rêvais d'un musée imaginaire consacré à la corrida, où je confronterais les styles et les carrières des artistes marquants en une vaste rétrospective. Depuis plus d'un demi-siècle, fidèle à cette passion de toute une vie, je tente de les unir dans une geste où le les donne à voir et à entendre avec l'essentiel de leurs espoirs et de leurs souffrances, la fièvre des triomphes et aussi le sang des blessures. Beauté tauromachique si précaire et si menacée où l'homme dit son mystère grâce à une bête sauvage avec laquelle il noue la plus étroite connivence : leurs deux sensibilités se conjuguent, et l'un doit mourir au bout d'un quart d'heure pour ne pas tuer. Dans l'étreinte du fauve, l'accord rythmique suspend la menace. La plus inventive des chorégraphies naît du danger et compose à partir de lui une suite musicale qu'elle intègre dans ses pas de deux. Bien que toute-puissante sous le splendide aspect d'un taureau de combat, la mort, provisoirement soumise, voire complice, permet à l'homme d'être reçu dans une sorte de frange de la vie, assimilable à l'idéale distance que foule Manuel Benitez El Cordobés entre les cornes, le sitio où étancher notre soif de l'inconnu. Savourons sans a priori, sans idée préconçue, ces instants privilégiés où un Eros rayonnant fait reculer Thanatos - à chaque torero sa méthode et son art-, laissons-nous surtout enchanter et, avec un peu de bonheur, célébrons cet enchantement. " J.-M. M.