share_book
Envoyer cet article par e-mail

On va y arriver, Charlie Brown

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
On va y arriver, Charlie Brown

On va y arriver, Charlie Brown

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "On va y arriver, Charlie Brown"

« Charlie Brown est incurable. Une jeune collègue pleine d'avenir, Lucy, qui pratique une assistance psychiatrique à 5 cents m'a adressé le patient pour lequel elle s'inquiète le plus et qui ne progresse pas, malgré son soutien psychologique : Charlie Brown. L'entretien avec ce jeune garçon s'est déroulé de manière étrange, sans la présence des parents, il était accompagné par sa grand- mère qui n'a pas souhaité participer à l'entretien, restant de l'autre côté de la porte et maugréant qu'elle n'avait pas pu aider Linus - le frère de Lucy - qui ne quitte jamais sa couverture et suce son pouce. Charlie est venu avec Snoopy, auquel il prête des sentiments, des pensées et qu'il intègre, comme les enfants de son âge, dans une relation tout à la fois fraternelle mais aussi comme un jeune maître vis-àvis de son animal préféré. Cet enfant m'a paru présenter un trouble de l'estime de soi et de la confiance en lui tout en rêvant à un destin glorieux dont la manifestation clinique la plus évidente est le base-ball. J'ai conforté ma jeune élève Lucy dans la difficulté du traitement vis-à-vis de Charlie. Je lui ai dit de « tenir bon » et que peut-être, avec le temps cette névrose infantile active s'atténuera. Lorsque cet enfant est sorti, il avait oublié son chien Snoopy. Un trouble m'envahit alors : je me souvenais de mon propre chien, de mon enfance te de mes doutes et je ne pus m'empêcher de considérer cet animal comme ayant des pensées, des rêveries de pilote de chasse de guerre mondiale. Il a ainsi fait revivre chez moi des impressions d'enfance que je croyais enfouies, oubliées. J'ai alors rappelé Lucy pour lui dire que l'enfance était incurable. » Marcel Rufo

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 112  pages
  • Dimensions :  0.7cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages poche
  • ISBN :  2743611170
  • EAN13 :  9782743611170
  • Classe Dewey :  741.5

D'autres livres de Charles M. Schulz

Super Snoopy

”Le monde de Peanuts est un microcosme, une petite comédie humaine aussi bien pour le lecteur candide que pour le lecteur sophistiqué.” Umberto Eco Pour le soixantième anniversaire des Peanuts nous publions une anthologie des plus belles planches de Schulz publiées le dimanche de 1950 à 200...

C'est la vie, Charlie Brown

Avec C'est la vie, Charlie Brown, les Éditions Rivages poursuivent l'édition chronologique des Peanuts commencée avec La Vie est un rêve, Charlie Brown, et se plongent dans les années 1961 et 1962. « Schulz a su accepter les contraintes de la bande dessinée , et c'est tout son art, en les tra...

Sauve qui peut, Charlie Brown

Dans ce livre sont recueillis les dessins de Schulz sur le monde des Peanuts des années 1971 et 1972. « Les histoires de Charlie Brown sont nées pour être lues et consommées tous les matins : pourtant elles sont si importantes qu'il faut les conserver et les relire depuis le début. Ce n'est qu...

Il était une fois, Charlie Brown

Cette édition chronologique reprend les premiers dessins des Peanuts. C'est en 1950 qu'apparaissent Charlie Brown, Snoopy et Patty. En 1951 arrive Schroeder et en 1952, Lucy et Linus. La bande est alors au complet et l'épopée des Peanuts peut vraiment commencer. Elle finira, après un succès mon...

Voir tous les livres de Charles M. Schulz

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Charlie Brown est incurable. Une jeune collègue pleine d'avenir, Lucy, qui pratique une assistance psychiatrique à 5 cents m'a adressé le patient pour lequel elle s'inquiète le plus et qui ne progresse pas, malgré son soutien psychologique : Charlie Brown. L'entretien avec ce jeune garçon s'est déroulé de manière étrange, sans la présence des parents, il était accompagné par sa grand- mère qui n'a pas souhaité participer à l'entretien, restant de l'autre côté de la porte et maugréant qu'elle n'avait pas pu aider Linus - le frère de Lucy - qui ne quitte jamais sa couverture et suce son pouce. Charlie est venu avec Snoopy, auquel il prête des sentiments, des pensées et qu'il intègre, comme les enfants de son âge, dans une relation tout à la fois fraternelle mais aussi comme un jeune maître vis-àvis de son animal préféré. Cet enfant m'a paru présenter un trouble de l'estime de soi et de la confiance en lui tout en rêvant à un destin glorieux dont la manifestation clinique la plus évidente est le base-ball. J'ai conforté ma jeune élève Lucy dans la difficulté du traitement vis-à-vis de Charlie. Je lui ai dit de « tenir bon » et que peut-être, avec le temps cette névrose infantile active s'atténuera. Lorsque cet enfant est sorti, il avait oublié son chien Snoopy. Un trouble m'envahit alors : je me souvenais de mon propre chien, de mon enfance te de mes doutes et je ne pus m'empêcher de considérer cet animal comme ayant des pensées, des rêveries de pilote de chasse de guerre mondiale. Il a ainsi fait revivre chez moi des impressions d'enfance que je croyais enfouies, oubliées. J'ai alors rappelé Lucy pour lui dire que l'enfance était incurable. » Marcel Rufo