share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'homme aux pistolets

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'homme aux pistolets

L'homme aux pistolets

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'homme aux pistolets"

Le 19 août 1895, John Wesley Hardin fut abattu de quatre balles par l'agent John Selman dans l'Acme Saloon d'El Paso, Texas. Il avait bu, comme presque tous les soirs, et son comportement s'avérait agressif et dangereux. Mais qui était donc ce John W. Hardin ? Un rebelle de nature à la méchanceté chevillée au corps ? Un tueur né ayant acquis une auréole usurpée de justicier ? Un enfant du Sud, en lutte contre l'injustice dès son plus jeune âge, entraîné dans l'engrenage du meurtre ? Ce fils d'un révérend était intelligent, rapide à la course, bon boxeur et habile au tir. Des atouts qui se révélèrent bien utiles après qu'il eut commis son premier meurtre à quinze ans en abattant un Noir parce qu'il frappait un animal. Désormais, en pleine guerre de Sécession, il devint un fugitif recherché et l'ombre de la mort l'accompagne partout. Blessé si souvent qu'il avait plus d'une livre de plomb dans le corps, accusé de quarante meurtres, voire plus, il sera finalement capturé. Emprisonné, il étudiera la législation avant de repartir vers l'Ouest finir tragiquement sa vie à quarante-deux ans. Dans Les Amis de Pancho Villa, James Carlos Blake retraçait la vie mouvementée du révolutionnaire mexicain. Ici, en utilisant l'autobiographie de J. W. Hardin, des articles de presse et de nombreux témoignages de cette période, il reconstitue l'existence de cet aventurier devenu une figure mythique de l'Ouest. Un travail titanesque qui fait revivre toute la violence d'une époque longtemps idéalisée par le cinéma. --Claude Mesplède

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 475  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.6cmx22.2cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages thriller
  • ISBN :  2743607521
  • EAN13 :  9782743607524
  • Classe Dewey :  813.54

D'autres livres de James Carlos Blake

L'Homme aux pistolets

Le 19 août 1895, John Wesley Hardin fut abattu de quatre balles par l'agent John Selman dans l'Acme Saloon d'El Paso, Texas. Il avait bu, comme presque tous les soirs, et son comportement s'avérait agressif et dangereux. Mais qui était donc ce John W. Hardin ? Un rebelle de nature à la méch...

Crépuscule sanglant

Ce livre raconte l'Odysée de deux frères, Edward et John Little, dans l'Ouest sauvage de 1840. Les premiers souvenirs d'Edward remontent au jour où leur père, Daddyjack, les a contraints, avec leur mère et leur soeur, à quitter la Géorgie : il avait poignardé un homme dans un bal car il le t...

Voir tous les livres de James Carlos Blake

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le 19 août 1895, John Wesley Hardin fut abattu de quatre balles par l'agent John Selman dans l'Acme Saloon d'El Paso, Texas. Il avait bu, comme presque tous les soirs, et son comportement s'avérait agressif et dangereux. Mais qui était donc ce John W. Hardin ? Un rebelle de nature à la méchanceté chevillée au corps ? Un tueur né ayant acquis une auréole usurpée de justicier ? Un enfant du Sud, en lutte contre l'injustice dès son plus jeune âge, entraîné dans l'engrenage du meurtre ? Ce fils d'un révérend était intelligent, rapide à la course, bon boxeur et habile au tir. Des atouts qui se révélèrent bien utiles après qu'il eut commis son premier meurtre à quinze ans en abattant un Noir parce qu'il frappait un animal. Désormais, en pleine guerre de Sécession, il devint un fugitif recherché et l'ombre de la mort l'accompagne partout. Blessé si souvent qu'il avait plus d'une livre de plomb dans le corps, accusé de quarante meurtres, voire plus, il sera finalement capturé. Emprisonné, il étudiera la législation avant de repartir vers l'Ouest finir tragiquement sa vie à quarante-deux ans. Dans Les Amis de Pancho Villa, James Carlos Blake retraçait la vie mouvementée du révolutionnaire mexicain. Ici, en utilisant l'autobiographie de J. W. Hardin, des articles de presse et de nombreux témoignages de cette période, il reconstitue l'existence de cet aventurier devenu une figure mythique de l'Ouest. Un travail titanesque qui fait revivre toute la violence d'une époque longtemps idéalisée par le cinéma. --Claude Mesplède