share_book
Envoyer cet article par e-mail

Léo Ferré : Testament typographe

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Léo Ferré : Testament typographe

Léo Ferré : Testament typographe

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Léo Ferré : Testament typographe"

" Ma révolte date de toujours. Dans le ventre de ma mère, je devais déjà rugir. " Ce livre réunit et regroupe par thèmes plusieurs centaines d'extraits d'entretiens de Léo Ferré avec des journalistes. La poésie et la chanson de la seconde partie du vingtième siècle lui doivent une fière chandelle. Léo Ferré poussa l'une et l'autre dans des retranchements insoupçonnés avant lui. Il nous laisse une oeuvre d'une extraordinaire intensité. Il fit descendre Rutebeuf, Rimbaud, Apollinaire, Aragon, Caussimon et autres " drôles de types " dans la rue, en les mettant en musique... " ce véhicule qui conduit la poésie dans l'oreille des gens qui ne la lisent pas. " Chanteur, poète, écrivain, éditeur, musicien et chef d'orchestre, Léo Ferré reste, restera longtemps et pour beaucoup un compagnon de route. On n'oubliera pas de sitôt les coups de gueule, les fulgurances, ni les élans de tendresse du vieux lion. De Paris Canaille, chanson qui l'a rendu populaire, jusqu'à Il n'y a plus rien, qui n'est déjà plus une chanson, sa Graine d'ananar nous a donné des fruits superbes... indispensables. " Je suis anarchiste. je le serai toujours. Ce n'est pas une position philosophique, c'est un état d'âme. " On n'oublie rien... Thank you Léo !

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 94  pages
  • Dimensions :  0.8cmx11.0cmx17.4cm
  • Poids : 18.1g
  • Editeur :   Editions Didier Carpentier Paru le
  • Collection : Sur parole
  • ISBN :  2841672425
  • EAN13 :  9782841672424

D'autres livres de Jacques Perciot

Johnny Hallyday

C'est la première et la dernière fois que vous entendez parler de ce " chanteur ! " s'est exclamé Lucien Morisse, directeur des programmes d'Europe 1, en 1960. Cinquante ans après, il est toujours là. Mieux : celui que l'on surnomme " Le Patron " est aussi solidement ancré dans le paysage fran...

Voir tous les livres de Jacques Perciot

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Ma révolte date de toujours. Dans le ventre de ma mère, je devais déjà rugir. " Ce livre réunit et regroupe par thèmes plusieurs centaines d'extraits d'entretiens de Léo Ferré avec des journalistes. La poésie et la chanson de la seconde partie du vingtième siècle lui doivent une fière chandelle. Léo Ferré poussa l'une et l'autre dans des retranchements insoupçonnés avant lui. Il nous laisse une oeuvre d'une extraordinaire intensité. Il fit descendre Rutebeuf, Rimbaud, Apollinaire, Aragon, Caussimon et autres " drôles de types " dans la rue, en les mettant en musique... " ce véhicule qui conduit la poésie dans l'oreille des gens qui ne la lisent pas. " Chanteur, poète, écrivain, éditeur, musicien et chef d'orchestre, Léo Ferré reste, restera longtemps et pour beaucoup un compagnon de route. On n'oubliera pas de sitôt les coups de gueule, les fulgurances, ni les élans de tendresse du vieux lion. De Paris Canaille, chanson qui l'a rendu populaire, jusqu'à Il n'y a plus rien, qui n'est déjà plus une chanson, sa Graine d'ananar nous a donné des fruits superbes... indispensables. " Je suis anarchiste. je le serai toujours. Ce n'est pas une position philosophique, c'est un état d'âme. " On n'oublie rien... Thank you Léo !