share_book
Envoyer cet article par e-mail

Voyage en couleurs : Photochromie 1876-1914

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Voyage en couleurs : Photochromie 1876-1914

Voyage en couleurs : Photochromie 1876-1914

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Voyage en couleurs : Photochromie 1876-1914"

Entre photographie et lithographie, le procédé photochrom permet d'obtenir une image en couleur à partir d'un négatif noir et blanc. Inventé conjointement par le Français Léon Vidal et le Suisse Hans Jacob Schmid, le procédé, breveté en 18888 par la société zurichoise Orell Füssli, remporta un premier prix à l'exposition universelle de 1889. Premières images en couleur d'un monde en pleine évolution, les photochromes sont diffusés sur les principaux sites de villégiature d'Europe, puis des Etats-Unis. Les touristes adorent ces vues tellement plus vraies que les photographies en sépia ou colorisées: paysages d'Egypte et de Palestine, souvenirs de Venise, des Alpes ou de la Riviera, vues des fjords norvégiens, du Rhin, de la Volga, de la Tamise, du Gange à Bénarès... Au tournant du XXe siècle, ce sont les chutes du Niagara, le Grand Canyon, les steamers du Mississippi, les gratte-ciel de New York...L'usage particulier de la couleur rend aujourd'hui ces images bizarrement fascinantes, en nous faisant sentir l'incroyable décalage du temps. Le dépaysement est encore plus fort dans les vues "exotiques" (Afrique du Nord, Moyen-Orient, Inde, Chine, Cuba...), qui survivent dans notre inconscient comme une sorte d'ailleurs idéal.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 191  pages
  • Dimensions :  2.6cmx21.6cmx27.2cm
  • Poids : 1102.2g
  • Editeur :   Eyrolles Paru le
  • Collection : ED ORGANISATION
  • ISBN :  2212542704
  • EAN13 :  9782212542707

D'autres livres de  Nathalie Boulouch

La performance : Entre archives et pratiques contemporaines

Comment se pose, aujourd'hui, la question de la mise en histoire de la performance dans sa relation à l'archive, dans son rapport à une réflexion théorique et un discours critique sur le féminisme et les gender studies, dans son lien aux pratiques contemporaines ? De quelle manière l'analyse d...

Voir tous les livres de  Nathalie Boulouch

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Entre photographie et lithographie, le procédé photochrom permet d'obtenir une image en couleur à partir d'un négatif noir et blanc. Inventé conjointement par le Français Léon Vidal et le Suisse Hans Jacob Schmid, le procédé, breveté en 18888 par la société zurichoise Orell Füssli, remporta un premier prix à l'exposition universelle de 1889. Premières images en couleur d'un monde en pleine évolution, les photochromes sont diffusés sur les principaux sites de villégiature d'Europe, puis des Etats-Unis. Les touristes adorent ces vues tellement plus vraies que les photographies en sépia ou colorisées: paysages d'Egypte et de Palestine, souvenirs de Venise, des Alpes ou de la Riviera, vues des fjords norvégiens, du Rhin, de la Volga, de la Tamise, du Gange à Bénarès... Au tournant du XXe siècle, ce sont les chutes du Niagara, le Grand Canyon, les steamers du Mississippi, les gratte-ciel de New York...L'usage particulier de la couleur rend aujourd'hui ces images bizarrement fascinantes, en nous faisant sentir l'incroyable décalage du temps. Le dépaysement est encore plus fort dans les vues "exotiques" (Afrique du Nord, Moyen-Orient, Inde, Chine, Cuba...), qui survivent dans notre inconscient comme une sorte d'ailleurs idéal.