share_book
Envoyer cet article par e-mail

En présence d'un clown, d' Ingmar Bergman : Voyage d'hiver

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
En présence d'un clown, d' Ingmar Bergman : Voyage d'hiver

En présence d'un clown, d' Ingmar Bergman : Voyage d'hiver

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "En présence d'un clown, d' Ingmar Bergman : Voyage d'hiver"

    Avec En présence d'un clown d'Ingmar Bergman, Jean Narboni choisit une oeuvre qui pourrait être comme la dernière d'un des derniers très grands cinéastes contemporains - un choix loin d'être anodin. Contre le désespoir, tout contre : tel est l'axe de son approche. Où Bergman, tout en restant le cinéaste de la cruauté nue qu'il a toujours été, convoque mais cependant révoque à chaque instant le pire - sombrer dans la folie ou la mort. L'auteur accompagne pas à pas le film, ses périodes. Schubert et sa musique constituent le fil conducteur de cette oeuvre et de cet ouvrage (titré Voyage d'hiver). Dès le début du film et de l'essai, apparaît ainsi une " diagonale " allant de Schubert et Bergman à Beckett et Monteiro... Tout au long, sans jamais appuyer son propos, l'auteur le fait émerger avec un tact léger d'une grande finesse ou subtilité.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 108  pages
    • Dimensions :  1.2cmx11.6cmx17.0cm
    • Poids : 158.8g
    • Editeur :   Yellow Now Paru le
    • Collection : Côté films
    • ISBN :  2873402210
    • EAN13 :  9782873402211

    D'autres livres de Jean Narboni

    ... Pourquoi les coiffeurs ? Notes actuelles sur Le Dictateur.

    Dans son livre, Jean Narboni passe d'une scène (le rasage, le prologue pendant la Première Guerre Mondiale...) à un point d'Histoire ou à un auteur (Bazin, Benjamin, Adorno, Genet...), il entre et sort du film, change sans cesse d'échelle et de point de vue. Ecrit dans un style où [....]...

    Jean Renoir : Entretiens et propos

    Cet ouvrage rassemble les grands entretiens qu'a livrés Jean Renoir aux Cahiers du cinéma et à la télévision dans les années cinquante et soixante et qui permettent au lecteur d'embrasser l'ensemble de son œuvre. L'empathie, la complicité qui existait entre le cinéaste et les jeunes critiqu...

    Voir tous les livres de Jean Narboni

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Avec En présence d'un clown d'Ingmar Bergman, Jean Narboni choisit une oeuvre qui pourrait être comme la dernière d'un des derniers très grands cinéastes contemporains - un choix loin d'être anodin. Contre le désespoir, tout contre : tel est l'axe de son approche. Où Bergman, tout en restant le cinéaste de la cruauté nue qu'il a toujours été, convoque mais cependant révoque à chaque instant le pire - sombrer dans la folie ou la mort. L'auteur accompagne pas à pas le film, ses périodes. Schubert et sa musique constituent le fil conducteur de cette oeuvre et de cet ouvrage (titré Voyage d'hiver). Dès le début du film et de l'essai, apparaît ainsi une " diagonale " allant de Schubert et Bergman à Beckett et Monteiro... Tout au long, sans jamais appuyer son propos, l'auteur le fait émerger avec un tact léger d'une grande finesse ou subtilité.