share_book
Envoyer cet article par e-mail

Chevalier de l'ordre du mérite

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Chevalier de l'ordre du mérite

Chevalier de l'ordre du mérite

  (Auteur)


Prix : 89,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le lundi 12 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Chevalier de l'ordre du mérite"

    Dès que je passe la porte de notre appartement, je me transforme. Sans plus aucune coquetterie, je retire mes escarpins, je jette mes vêtements dans la panière à linge sale. Je m'attache les cheveux sur le sommet du crâne, remonte mes manches, et c'est parti pour le rodéo de l'ordre et de la propreté. Une chorégraphie d'un genre peu sexy, à laquelle je ne renonce que tombante de sommeil. Pauvre Adrien : il vit avec une mégère. L'image n'est pas folichonne. C'est au bureau qu'ils vivent avec moi. Bien habillée, maquillée, coiffée. Pourquoi je me transforme ? Pourquoi je n'arrive pas à suivre le mode de vie d'Adrien ? Pourquoi ça ne tourne pas plus... plus... plus carré ? S. T. Les tribulations comico-pathétiques d’une femme toquée d’ordre. Fabrice Gaignault, Marie Claire. Dans ce roman où les bons dialogues fusent, on retrouve les mille travers de nos sociétés modernes, toujours avec humour. Jennifer Lesieur, Métro.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • Poids : 1011.5g
    • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
    • Collection : Littérature & Documents
    • ISBN :  2253162248
    • EAN13 :  9782253162247

    D'autres livres de Sylvie Testud

    Le Ciel t'aidera

    " T'as peur, t'as peur de tout, sauf du ridicule ", m'a dit mon copain qui est d'une mauvaise foi sidérante ! " Il n'y a aucun danger dans cette maison, à part toi ! " il a rajouté. [...] Si le courage peut se mesurer à la peur à surmonter, alors je me proclame la fille la plus courageuse du...

    Gamines

    - Qu'est-ce que tu faisais dans la chambre de maman ? - J'ai volé une photo. Une toute petite photo. - Tu lui ressembles tellement, a dit ma soeur. J'ai mis la photo dans la poche de mon jean. Je me suis assise dessus pendant trente ans. - La photo est ressortie de ma poche! j'ai dit à [....

    Il n'y a pas beaucoup d'étoiles ce soir

    Enervée. Affamée. Exténuée. Terrorisée. En retard. Frigorifiée. Les journées, pour Sylvie Testud, sont une succession de moments intenses. Elle nous emmène à une interview au Plaza, sur un tournage en japonais, acheter du plâtre au BHV, faire l'amour devant vingt personnes pendant huit ...

    Chevalier de l'ordre du mérite

    Dès que je passe la porte de notre appartement, je me transforme. Sans plus aucune coquetterie, je retire mes escarpins, je jette mes vêtements dans la panière à linge sale. Je m’attache les cheveux sur le sommet du crâne, remonte mes manches, et c’est parti pour le rodéo de l’ordre [...

    Voir tous les livres de Sylvie Testud

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Dès que je passe la porte de notre appartement, je me transforme. Sans plus aucune coquetterie, je retire mes escarpins, je jette mes vêtements dans la panière à linge sale. Je m'attache les cheveux sur le sommet du crâne, remonte mes manches, et c'est parti pour le rodéo de l'ordre et de la propreté. Une chorégraphie d'un genre peu sexy, à laquelle je ne renonce que tombante de sommeil. Pauvre Adrien : il vit avec une mégère. L'image n'est pas folichonne. C'est au bureau qu'ils vivent avec moi. Bien habillée, maquillée, coiffée. Pourquoi je me transforme ? Pourquoi je n'arrive pas à suivre le mode de vie d'Adrien ? Pourquoi ça ne tourne pas plus... plus... plus carré ? S. T. Les tribulations comico-pathétiques d’une femme toquée d’ordre. Fabrice Gaignault, Marie Claire. Dans ce roman où les bons dialogues fusent, on retrouve les mille travers de nos sociétés modernes, toujours avec humour. Jennifer Lesieur, Métro.