share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bohémond d'Antioche : Chevalier d'Aventure

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bohémond d'Antioche : Chevalier d'Aventure

Bohémond d'Antioche : Chevalier d'Aventure

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Bohémond d'Antioche : Chevalier d'Aventure"

    Digne héritier de cette lignée de Normands conquérants qui s'imposent au XIe siècle en Italie du Sud, Bohémond d'Antioche (v. 1050-1111) préfère quitter la Pouille et la Calabre de son père Robert Guiscard pour rejoindre, à la tête de cinq cents chevaliers, les rangs des croisés qui, à l'appel du pape Urbain II, veulent libérer la Terre sainte. Capitaine aguerri et stratège redoutable, il devient ainsi l'un des chefs de la première croisade avec Godefroy de Bouillon, Baudouin de Boulogne et Raymond de Toulouse. Après un siège mémorable, il s'empare d'Antioche dont il fait la base de sa principauté et la clé des États latins du Proche-Orient. Capturé par les Sarrasins, puis relâché, il part chercher des renforts dans la France de Philippe Ier, dont il épouse la fille, et meurt à Bari après avoir livré un dernier combat à son ennemi de toujours, l'empereur Alexis Comnène, sans jamais revoir cette terre orientale qu'il parvient à céder pour deux siècles à ses descendants. Personnage séduisant et charismatique, suscitant jusqu'à l'admiration de la princesse byzantine Anne Comnène, Bohémond était aussi un génie politique doué d'un sens aigu de la propagande, comme en témoignent les Gesta Francorum, chronique de la croisade vue par un de ses proches. Jean Flori, confrontant ce récit à d'autres sources, fait revivre le rêve grandiose qui animait ce héros de légende : réunir ses terres d'Italie et d'Antioche en un même empire normand latin. Un livre riche d'hypothèses nouvelles qui redonnent une dimension mythique à cet archétype du chevalier pauvre parvenant par sa seule bravoure à se forger un destin hors du commun.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 379  pages
    • Dimensions :  2.8cmx13.8cmx22.0cm
    • Poids : 381.0g
    • Editeur :   Payot Paru le
    • Collection : Biographie payot
    • ISBN :  2228902268
    • EAN13 :  9782228902267
    • Classe Dewey :  956

    D'autres livres de Jean Flori

    Guerre sainte, jihad, croisade

    Ce livre cherche à décrire l'évolution des idées, des mentalités et des attitudes envers la violence des armes en christianisme et en islam. Comment parvient-on, en Occident, à la notion de guerre sainte? Comment entre-t-elle en interaction avec l'idée de jihad dans l'islam? L'appel à la cro...

    Prix : 98 DH
    La guerre sainte : La formation de l'idée de croisade dans l'Occident chrétien

    Avec l'appel à la croisade du pape Urbain II en 1095, l'Église, s'engage dans la Guerre sainte. Cette révolution doctrinale est le résultat du changement d'attitude des ecclésiastiques qui au cours des Xe et XIe siècles ont de plus en plus recours à la guerre. Les monastères se [....]...

    Les Croisades

    Issues de la tradition ou de l'air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. L'auteur les prend pour point de départ et apporte ici un éclairage distancié et approfondi sur ce que l'on sait ou croit savoir. ...

    Chevaliers et Chevalerie au Moyen Age

    La chevalerie, c'est d'abord une image, celle de nobles héros aux armures étincelantes, brandissant des bannières aux couleurs chatoyantes pour se jeter, la lance ou l'épée au poing, au secours de l'affligé, de la veuve et de l'orphelin. La réalité est plus complexe et l'évolution plus chao...

    Voir tous les livres de Jean Flori

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Digne héritier de cette lignée de Normands conquérants qui s'imposent au XIe siècle en Italie du Sud, Bohémond d'Antioche (v. 1050-1111) préfère quitter la Pouille et la Calabre de son père Robert Guiscard pour rejoindre, à la tête de cinq cents chevaliers, les rangs des croisés qui, à l'appel du pape Urbain II, veulent libérer la Terre sainte. Capitaine aguerri et stratège redoutable, il devient ainsi l'un des chefs de la première croisade avec Godefroy de Bouillon, Baudouin de Boulogne et Raymond de Toulouse. Après un siège mémorable, il s'empare d'Antioche dont il fait la base de sa principauté et la clé des États latins du Proche-Orient. Capturé par les Sarrasins, puis relâché, il part chercher des renforts dans la France de Philippe Ier, dont il épouse la fille, et meurt à Bari après avoir livré un dernier combat à son ennemi de toujours, l'empereur Alexis Comnène, sans jamais revoir cette terre orientale qu'il parvient à céder pour deux siècles à ses descendants. Personnage séduisant et charismatique, suscitant jusqu'à l'admiration de la princesse byzantine Anne Comnène, Bohémond était aussi un génie politique doué d'un sens aigu de la propagande, comme en témoignent les Gesta Francorum, chronique de la croisade vue par un de ses proches. Jean Flori, confrontant ce récit à d'autres sources, fait revivre le rêve grandiose qui animait ce héros de légende : réunir ses terres d'Italie et d'Antioche en un même empire normand latin. Un livre riche d'hypothèses nouvelles qui redonnent une dimension mythique à cet archétype du chevalier pauvre parvenant par sa seule bravoure à se forger un destin hors du commun.