share_book
Envoyer cet article par e-mail

Protection

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Protection

Protection

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Protection"

    « Jack Lamb l'appela chez lui pour convenir d'un rendez-vous, d'une voix pétillante, pleine d'aisance comme toujours, riches d'innombrables et sombres victoires. Et comme toujours, Harpur écouta sans dire grand-chose, parce que son rôle ne consistait qu'à accepter ce que Lamb proposait. » Jack Lamb est l'indic favori de Colin Harpur et ce qu'il a à révéler ne serait jamais venu aux oreilles de la police sans lui. Bernard Mellick, dit « Le Tendre », est un caïd du racket qui croit au respect des règles dans le milieu. Son rival Ivor Wright l'a oublié, ce qui lui vaudra un brutal rappel à l'ordre, une « punition » infligée à l'aide d'une lampe à souder. C'est le début de l'escalade. Pour se venger, Wright fait enlever le fils de Mellick, Graham, âgé de onze ans et handicapé mental. Dans de telles circonstances, il n'est pas envisageable de contacter les forces de police afin de retrouver l'enfant. Pour les truands comme pour les flics, il va falloir jouer double ou triple jeu. Mais quand il s'agit de manoeuvres occultes, ni les uns ni les autres n'en sont à leur coup d'essai. Ils auront besoin de quelques bottes secrètes, comme Hubert Scott, un collègue de Harpur qui part à la retraite, ce qui ne l'empêchera pas d'être présent dans cette affaire. Une affaire qui se résume à un diabolique système d'alliances et de protections. Un peu comme John LeCarré nous initie au monde fermé des espions et de leurs maîtres, Bill James nous fait pénétrer dans une société à part dont la face publique, souvent mise en scène et enjolivée, n'a rien à voir avec la face cachée. Ce sont les codes qui régissent les rapports entre flics et truands que Bill James explore ; un univers où le cynisme, la manipulation, la bassesse et la faiblesse humaine sont de mise, bien plus souvent que la grandeur et l'héroïsme. C'est la lucidité de ce regard sans fard alliée à l'extrême intelligence du romancier (qui fut aussi journaliste) qui fait de la lecture de la série Harpur une expérience particulière, très britannique par le style dépouillé et caustique, et en même temps humaine et universelle.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 322  pages
    • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx18.2cm
    • Poids : 258.5g
    • Editeur :   Rivages Paru le
    • Collection : Rivages Noir
    • ISBN :  2743612517
    • EAN13 :  9782743612511
    • Classe Dewey :  823.914

    D'autres livres de Bill James

    En son absence

    que signifie envoyer un flic en infiltration ? apparemment, c'est simple : il s'agit d'espionner de l'intérieur une organisation criminelle que la police n'arrive pas à démanteler. le flic infiltré devra donc s'y faire admettre, gagner la confiance des responsables, comprendre tous les [....]...

    Question d'éthique

    L'inspecteur Colin Harpur est amoureux. L'élue s'appelle Denise, elle est belle, intelligente et très jeune. Elle suit un cours de danse où elle fait la connaissance de la compagne de Jack Lamb, l'indispensable indic de Harpur. Dans le milieu des truands, on commence à se poser des questions qua...

    Mal à la tête

    L'inspectrice Sally Bithron et sa supérieure, la commissaire principale adjointe Esther Davidson, sont envoyées en mission dans une brigade éloignée de leur propre secteur. Elles ont été chargées par le ministère de l'intérieur d'enquêter sur de possibles malversations. La demande d'enquê...

    A cheval sur une tombe

    Le gang responsable du braquage partiellement raté de la banque à Exeter (voir Club, Rivages/Noir nº 708) fait à nouveau parler de lui. Il se murmure en effet que le cerveau de l’opération, Oliver Leach dit « Le Diplomate » se serait réfugié sur le continent, emportant avec lui une partie...

    Voir tous les livres de Bill James

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    « Jack Lamb l'appela chez lui pour convenir d'un rendez-vous, d'une voix pétillante, pleine d'aisance comme toujours, riches d'innombrables et sombres victoires. Et comme toujours, Harpur écouta sans dire grand-chose, parce que son rôle ne consistait qu'à accepter ce que Lamb proposait. » Jack Lamb est l'indic favori de Colin Harpur et ce qu'il a à révéler ne serait jamais venu aux oreilles de la police sans lui. Bernard Mellick, dit « Le Tendre », est un caïd du racket qui croit au respect des règles dans le milieu. Son rival Ivor Wright l'a oublié, ce qui lui vaudra un brutal rappel à l'ordre, une « punition » infligée à l'aide d'une lampe à souder. C'est le début de l'escalade. Pour se venger, Wright fait enlever le fils de Mellick, Graham, âgé de onze ans et handicapé mental. Dans de telles circonstances, il n'est pas envisageable de contacter les forces de police afin de retrouver l'enfant. Pour les truands comme pour les flics, il va falloir jouer double ou triple jeu. Mais quand il s'agit de manoeuvres occultes, ni les uns ni les autres n'en sont à leur coup d'essai. Ils auront besoin de quelques bottes secrètes, comme Hubert Scott, un collègue de Harpur qui part à la retraite, ce qui ne l'empêchera pas d'être présent dans cette affaire. Une affaire qui se résume à un diabolique système d'alliances et de protections. Un peu comme John LeCarré nous initie au monde fermé des espions et de leurs maîtres, Bill James nous fait pénétrer dans une société à part dont la face publique, souvent mise en scène et enjolivée, n'a rien à voir avec la face cachée. Ce sont les codes qui régissent les rapports entre flics et truands que Bill James explore ; un univers où le cynisme, la manipulation, la bassesse et la faiblesse humaine sont de mise, bien plus souvent que la grandeur et l'héroïsme. C'est la lucidité de ce regard sans fard alliée à l'extrême intelligence du romancier (qui fut aussi journaliste) qui fait de la lecture de la série Harpur une expérience particulière, très britannique par le style dépouillé et caustique, et en même temps humaine et universelle.