share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sur la Route 66 : Petites fictions d'Amérique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sur la Route 66 : Petites fictions d'Amérique

Sur la Route 66 : Petites fictions d'Amérique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Sur la Route 66 : Petites fictions d'Amérique"

    Pour John Steinbeck, c'était la Mother Road. Quatre mille kilomètres entre Chicago et Los Angeles, construits à l'époque de la prohibition dans des conditions insensées, à travers les plus beaux paysages du monde. La première voie intercontinentale goudronnée des Etats-Unis, la route de toutes les légendes américaines, et de quelques-uns de ses cauchemars, chantée par Nat King Cole et Bobby Troup, la route des pionniers et des Raisins de la colère. Officiellement déclassée le 27 juin 1985, réduite par endroits à l'état de piste, défoncée, perdue dans les broussailles, fermée parfois en cul-de-sac, elle ne porte pas moins avec elle la mémoire de l'Amérique. Et ce sont bien des fantômes qui se mêlent aux vivants devant Eric Sarner. Bien des souvenirs aussi de ses propres mythologies, de la manière dont ces "fictions d'Amérique " l'ont façonné : la route n'est-elle pas pour chacun comme un miroir ? Patronne de bar à Chicago, pêcheur à la truite dans les eaux du Mississippi, gardien de motel, collectionneur de Mustang, Indien Zuni, eux aussi croisent les ombres d'Allen Ginsberg et de Jack Kerouac, de John Steinbeck et d'Elvis Presley, dans des paysages que l'on dirait d'Edward Hopper...Le "rêve américain ": à l'image de la Route 66 aujourd'hui ?

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 217  pages
    • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx22.0cm
    • Poids : 299.4g
    • Editeur :   Hoebeke Paru le
    • Collection : Etonnants voyageurs
    • ISBN :  2842303393
    • EAN13 :  9782842303396
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Eric Sarner

    Un voyage en Algéries

    Un voyage en Algéries est un récit de voyage, cinquante ans après l'indépendance. Eric Sarner, né à Alger, y revient avec l'appétit de découvrir ce pays dont il n'a connu que la capitale, à l'époque de la colonie. Parcourir l'Algérie de nos jours, c'est aussi voyager dans le temps, s'inte...

    Voir tous les livres de Eric Sarner

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Pour John Steinbeck, c'était la Mother Road. Quatre mille kilomètres entre Chicago et Los Angeles, construits à l'époque de la prohibition dans des conditions insensées, à travers les plus beaux paysages du monde. La première voie intercontinentale goudronnée des Etats-Unis, la route de toutes les légendes américaines, et de quelques-uns de ses cauchemars, chantée par Nat King Cole et Bobby Troup, la route des pionniers et des Raisins de la colère. Officiellement déclassée le 27 juin 1985, réduite par endroits à l'état de piste, défoncée, perdue dans les broussailles, fermée parfois en cul-de-sac, elle ne porte pas moins avec elle la mémoire de l'Amérique. Et ce sont bien des fantômes qui se mêlent aux vivants devant Eric Sarner. Bien des souvenirs aussi de ses propres mythologies, de la manière dont ces "fictions d'Amérique " l'ont façonné : la route n'est-elle pas pour chacun comme un miroir ? Patronne de bar à Chicago, pêcheur à la truite dans les eaux du Mississippi, gardien de motel, collectionneur de Mustang, Indien Zuni, eux aussi croisent les ombres d'Allen Ginsberg et de Jack Kerouac, de John Steinbeck et d'Elvis Presley, dans des paysages que l'on dirait d'Edward Hopper...Le "rêve américain ": à l'image de la Route 66 aujourd'hui ?