share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'empreinte communiste : Pcf et société française, 1920 - 2010

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'empreinte communiste : Pcf et société française, 1920 - 2010

L'empreinte communiste : Pcf et société française, 1920 - 2010

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'empreinte communiste : Pcf et société française, 1920 - 2010"

Le communisme depuis 1920, a accueilli quelque quatre millions " d'encartés ". Pendant trente ans, il a regroupé entre 20 % et 28 % des suffrages législatifs. Près d'un Français sur cinq a été administré par une équipe municipale communiste. Une telle ampleur finit par façonner les cultures politiques. Aujourd'hui, l'espace du PCF s'est réduit ; cela n'implique pas la disparition des pratiques, des valeurs et des symboles qui ont été à la base de son implantation. Nul ne sait ce qu'il adviendra du "Parti communiste français ", s'il renaîtra en l'état ou s'il réapparaîtra sous une tout autre forme. Dans les deux cas, l'empreinte communiste ne se décline pas au passé. Cette empreinte est un héritage, lui-même enchâssé dans la vaste tradition populaire et révolutionnaire issue de 1789. D'une manière ou d'une autre, la trace d'hier s'insérera dans les constructions à venir. Tout dépendra, comme autrefois, des choix que feront les acteurs de l'histoire, qu'ils se réclament ou non du communisme. Qu'est-ce donc qui a fait et défait l'influence du Parti communiste sur la société française ? L'insertion ou le déclin étaient-ils fatals ? Quels effets de l'un et de l'autre sur la vie politique et, au-delà, sur l'espace matériel et mental des catégories populaires ? C'est ce que Roger Martelli a voulu scruter dans cette vaste synthèse historique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 258  pages
  • Dimensions :  1.8cmx12.4cmx20.2cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   La Dispute - Editions Sociales Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2353670040
  • EAN13 :  9782353670048
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

D'autres livres de Roger Martelli

L'archipel communiste : Une histoire électorale du PCF

Le PCF est, avec le PC italien, un des rares à avoir réussi son implantation électorale dans un grand pays occidental. A la Libération, il frôle des 30% des suffrages exprimés et, jusqu'au début des années quatre-vingt, il regroupera sur son nom entre un cinquième et un quart des votants, q...

Le rouge et le bleu. Essai sur le communisme dans l'histoire française

Le Rouge du drapeau des soviets et le Bleu de l'étendard de la Révolution française : le communisme a été une des grandes aventures de ce siècle, et le communisme français une pièce marquante du paysage national. Les tourbillons du millénaire finissant ont mis à mal l'équilibre de ce mouv...

Voir tous les livres de Roger Martelli

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le communisme depuis 1920, a accueilli quelque quatre millions " d'encartés ". Pendant trente ans, il a regroupé entre 20 % et 28 % des suffrages législatifs. Près d'un Français sur cinq a été administré par une équipe municipale communiste. Une telle ampleur finit par façonner les cultures politiques. Aujourd'hui, l'espace du PCF s'est réduit ; cela n'implique pas la disparition des pratiques, des valeurs et des symboles qui ont été à la base de son implantation. Nul ne sait ce qu'il adviendra du "Parti communiste français ", s'il renaîtra en l'état ou s'il réapparaîtra sous une tout autre forme. Dans les deux cas, l'empreinte communiste ne se décline pas au passé. Cette empreinte est un héritage, lui-même enchâssé dans la vaste tradition populaire et révolutionnaire issue de 1789. D'une manière ou d'une autre, la trace d'hier s'insérera dans les constructions à venir. Tout dépendra, comme autrefois, des choix que feront les acteurs de l'histoire, qu'ils se réclament ou non du communisme. Qu'est-ce donc qui a fait et défait l'influence du Parti communiste sur la société française ? L'insertion ou le déclin étaient-ils fatals ? Quels effets de l'un et de l'autre sur la vie politique et, au-delà, sur l'espace matériel et mental des catégories populaires ? C'est ce que Roger Martelli a voulu scruter dans cette vaste synthèse historique.