share_book
Envoyer cet article par e-mail

Victor Hugo

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Victor Hugo

Victor Hugo

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Victor Hugo"

    "Connaître mieux Hugo. Ou plutôt le connaître. Tel fut le propos de ma vie entière. Aller plus loin que le "témoin", voire à son encontre, plus loin que la légende du poète de la République, de la barbe blanche et de l'art d'être grand-père. Répudier Epinal. Retrouver le quotidien au-delà du génie. Admettre la sincérité du révolutionnaire et le comprendre bourgeois. Croire à sa générosité totale et constater son amour de l'argent. Le voir croire en l'absolu des passions amoureuses et asservir la meilleure des amantes. J'ai lu les lettres où il se met à nu, celles des hommes qui l'accompagnèrent, des femmes qui l'aimèrent. Je l'ai suivi dans "Choses vues" et l'ai découvert un prodigieux journaliste. Je l'ai retrouvé dans les assemblées, l'ai admiré chantre de la seule vraie cause, celle de l'homme, polémiste féroce pour foudroyer les intérêts ou écraser les égoïsmes. J'ai lu les travaux d'innombrables érudits...J'ai visité les lieux où il vécut, allant à Besançon aussi bien qu'à Guernesey, voulant voir le sommet du Donon tout autant que la Seine à Villequier, l'appartement de la place des Vosges, comme la maison de Juliette. Il m'était cher, il m'est devenu proche." Alain Decaux

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 949  pages
    • Dimensions :  3.6cmx15.4cmx23.8cm
    • Poids : 961.6g
    • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
    • ISBN :  2262033951
    • EAN13 :  9782262033958
    • Classe Dewey :  848.709
    • Langue : Français

    D'autres livres de Alain Decaux

    C'était Versailles

    Alain Decaux est allé à la rencontre des artisans de la splendeur de Versailles - de Mansart à Le Nôtre, de Molière à Gabriel en passant par Lulli et La Quintinie -, de ses potagers et ses jardins, véritable musée de la sculpture en plein air où se déploie la plus brillante société de...

    Tous les personnages sont vrais

    A 11 ans, condamné à mort par les médecins, je lis " Le Comte de Monte-Cristo " et je survis. J'y vois un rapport de cause à effet. Entre 11 et 20 ans, j'écris onze pièces de théâtre dont aucune n'est jouée. Je ne désespère pas. A 19 ans, je suis rédacteur en chef du journal d'un mouveme...

    Les dossiers secrets du XXe siècle

    Alain Decaux rouvre dans cet ouvrage les plus grands dossiers secrets de l'histoire à travers dix sujets qui ont tous une caractéristique commune : ils remettent en question les préjugés et les idées toutes faites. Alors Mata-Hari était-elle innocente ou coupable ? Quel mystère entoure la nai...

    La révolution de la Croix : Néron et les chrétiens

    Jésus de Nazareth et Néron ne se sont jamais rencontrés : le premier est mort en 30, le second est né en 37. C'est pourtant sous le règne de l'empereur romain que la religion chrétienne a pris son élan. À Jérusalem, une poignée de juifs inconnus ont obéi à l'ordre reçu de Jésus d'aller...

    Voir tous les livres de Alain Decaux

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    "Connaître mieux Hugo. Ou plutôt le connaître. Tel fut le propos de ma vie entière. Aller plus loin que le "témoin", voire à son encontre, plus loin que la légende du poète de la République, de la barbe blanche et de l'art d'être grand-père. Répudier Epinal. Retrouver le quotidien au-delà du génie. Admettre la sincérité du révolutionnaire et le comprendre bourgeois. Croire à sa générosité totale et constater son amour de l'argent. Le voir croire en l'absolu des passions amoureuses et asservir la meilleure des amantes. J'ai lu les lettres où il se met à nu, celles des hommes qui l'accompagnèrent, des femmes qui l'aimèrent. Je l'ai suivi dans "Choses vues" et l'ai découvert un prodigieux journaliste. Je l'ai retrouvé dans les assemblées, l'ai admiré chantre de la seule vraie cause, celle de l'homme, polémiste féroce pour foudroyer les intérêts ou écraser les égoïsmes. J'ai lu les travaux d'innombrables érudits...J'ai visité les lieux où il vécut, allant à Besançon aussi bien qu'à Guernesey, voulant voir le sommet du Donon tout autant que la Seine à Villequier, l'appartement de la place des Vosges, comme la maison de Juliette. Il m'était cher, il m'est devenu proche." Alain Decaux