share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'aile bleue des contes : L'oiseau

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'aile bleue des contes : L'oiseau

L'aile bleue des contes : L'oiseau

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'aile bleue des contes : L'oiseau"

Cent un contes et mythes de tradition orale de tous les continents sont ici donnés (ou traduits) et commentés qui, tous, illustrent la fascinante figure de l'oiseau, lequel réalise l'image première dont parle Bachelard : " celle que nous vivons dans les sommeils profonds de notre jeunesse ". L'anthologie est divisée en deux grandes parties : les contes d'oiseaux et l' oiseau des contes. De la première, consacrée aux contes d'animaux proprement dits et aux mythes des Nations Premières, il semblerait ressortir que le gouffre n'est plus si grand entre l'occident des contes et les sociétés totémiques (aborigènes) ou animistes (amérindiennes) telles que les a définies Philippe Descola, dans la mesure où les contes d'oiseaux témoignent d'une certaine forme de continuité entre l'homme et son environnement. Dans la deuxième, l'oiseau, tour à tour héros, aide, plus rarement, adversaire, intervient dans toutes les fonctions du conte merveilleux. Les plus séduisants sont les mieux connus, ce sont les oiseaux fabuleux, oiseaux d'or ou de feu ; ce sont aussi les moins typiquement oiseaux d'entre eux, ces humains métamorphosés, princes aux ailes bleues, femmes-cygnes, frères corbeaux... Les notes portent sur la structure du conte lui-même et ses variantes et sur l'oiseau en tant qu'espèce lorsque les commentaires ornithologiques s'imposent. Tous les oiseaux de ces histoires sont aussi présents par l'image. Soixante-dix d'entre eux ont été spécialement dessinés par l'artiste Ianna Andréadis tandis que le cahier central et le dossier complémentaire poursuivent les portraits et les analogies. L'anthologie est suivie d'une postface : L'oiseau monde, une omniprésence ; elle comporte trois index (oiseaux, animaux, pays) et la liste typologique des contes du volume.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 474  pages
  • Dimensions :  5.0cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 698.5g
  • Editeur :   José Corti Editions Paru le
  • Collection : Merveilleux
  • ISBN :  2714310117
  • EAN13 :  9782714310118
  • Langue : Français

D'autres livres de Fabienne Raphoz

Jeux d'oiseaux dans un ciel vide : Augures

L'oiseau aussi dit dviga avis omis ave àe avicelus aucellus oisel aucèl aucéu aceddu ausèth ocell ocellu oxellu uccello utschi usél lindu lind lod'de ibon langgam pispis parèvè passaro paxaro para picc hegaztin ciriklo tototl collol lau madàr manu manulete bird birdo böd burung bonge tuge u...

Voir tous les livres de Fabienne Raphoz

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Cent un contes et mythes de tradition orale de tous les continents sont ici donnés (ou traduits) et commentés qui, tous, illustrent la fascinante figure de l'oiseau, lequel réalise l'image première dont parle Bachelard : " celle que nous vivons dans les sommeils profonds de notre jeunesse ". L'anthologie est divisée en deux grandes parties : les contes d'oiseaux et l' oiseau des contes. De la première, consacrée aux contes d'animaux proprement dits et aux mythes des Nations Premières, il semblerait ressortir que le gouffre n'est plus si grand entre l'occident des contes et les sociétés totémiques (aborigènes) ou animistes (amérindiennes) telles que les a définies Philippe Descola, dans la mesure où les contes d'oiseaux témoignent d'une certaine forme de continuité entre l'homme et son environnement. Dans la deuxième, l'oiseau, tour à tour héros, aide, plus rarement, adversaire, intervient dans toutes les fonctions du conte merveilleux. Les plus séduisants sont les mieux connus, ce sont les oiseaux fabuleux, oiseaux d'or ou de feu ; ce sont aussi les moins typiquement oiseaux d'entre eux, ces humains métamorphosés, princes aux ailes bleues, femmes-cygnes, frères corbeaux... Les notes portent sur la structure du conte lui-même et ses variantes et sur l'oiseau en tant qu'espèce lorsque les commentaires ornithologiques s'imposent. Tous les oiseaux de ces histoires sont aussi présents par l'image. Soixante-dix d'entre eux ont été spécialement dessinés par l'artiste Ianna Andréadis tandis que le cahier central et le dossier complémentaire poursuivent les portraits et les analogies. L'anthologie est suivie d'une postface : L'oiseau monde, une omniprésence ; elle comporte trois index (oiseaux, animaux, pays) et la liste typologique des contes du volume.