share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Géante dans la barque de pierre et autres contes d'Islande

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Géante dans la barque de pierre et autres contes d'Islande

La Géante dans la barque de pierre et autres contes d'Islande

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Géante dans la barque de pierre et autres contes d'Islande"

La première grande collecte de contes islandais date de 1862-64. Jón Árnason réunit deux volumes qui feront désormais autorité en Islande, à l'instar des Kinder und Haus-Märchen des Grimm en Allemagne. Son travail fut considérable, tant en amont (collecte, tri, etc.) qu'en aval (relecture, uniformisation, etc.). Sans que la notion de typologie des contes soit encore d'actualité, il a déjà quelques idées de regroupement par thème, de « classification ». Il compose ses recueils en dix parties : les mythes (comprenant les fameuses histoires d'Elfes, de Trolls et de géants), les histoires de fantôme, de magie, d'animaux, les récits religieux, les histoires de proscrits, les contes merveilleux proprement dits, etc. Il est également un peu intervenu dans les textes simplifiant les passages obscurs, corrigeant les fautes de grammaire et les maladresses, supprimant les particularités propres à chaque conteur et, se conformant aux voeux des Islandais instruits de son époque, faisant disparaître toute influence étrangère dans la langue. Quant au style proprement dit, Jón Árnason chercha à l'uniformiser, à le rendre proche de la langue quotidienne des gens du peuple, tout en lui gardant un certain raffinement. Ce faisant, il créa ce qu'on pourrait appeler le style du conte populaire islandais : en réalité un style littéraire, qui allait exercer une grande influence sur ces successeurs. Parmi ce vaste ensemble, Jean Renaud – à qui la collection Merveilleux doit déjà la belle collecte danoise de Kristensen – et Asdis Magnusdóttir – professeure de littérature médiévale à Reyjavik – ont choisi les plus représentatifs, tant par leur étrangeté singulière propre à Islande, cette touche nordique si particulière qu'on retrouve dans les sagas et jusque dans la littérature contemporaine, que par leur beauté.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 416  pages
  • Dimensions :  3.2cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 798.3g
  • Editeur :   José Corti Paru le
  • Collection : Merveilleux
  • ISBN :  2714308279
  • EAN13 :  9782714308276
  • Langue : Français

D'autres livres de Jon Arnason

Contes d'Islande : Lineik et Laufey

Comme si les Islandais n'avaient pas assez à faire avec leurs pierres qui s'ouvrent, leurs nains et leurs sorciers, les Vikings leur ont apporté des trolls mangeurs d'hommes et des elfes maléfiques. Il fallait donc être vraiment très téméraire pour s'aventurer, au siècle dernier, chez les pa...

Voir tous les livres de Jon Arnason

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La première grande collecte de contes islandais date de 1862-64. Jón Árnason réunit deux volumes qui feront désormais autorité en Islande, à l'instar des Kinder und Haus-Märchen des Grimm en Allemagne. Son travail fut considérable, tant en amont (collecte, tri, etc.) qu'en aval (relecture, uniformisation, etc.). Sans que la notion de typologie des contes soit encore d'actualité, il a déjà quelques idées de regroupement par thème, de « classification ». Il compose ses recueils en dix parties : les mythes (comprenant les fameuses histoires d'Elfes, de Trolls et de géants), les histoires de fantôme, de magie, d'animaux, les récits religieux, les histoires de proscrits, les contes merveilleux proprement dits, etc. Il est également un peu intervenu dans les textes simplifiant les passages obscurs, corrigeant les fautes de grammaire et les maladresses, supprimant les particularités propres à chaque conteur et, se conformant aux voeux des Islandais instruits de son époque, faisant disparaître toute influence étrangère dans la langue. Quant au style proprement dit, Jón Árnason chercha à l'uniformiser, à le rendre proche de la langue quotidienne des gens du peuple, tout en lui gardant un certain raffinement. Ce faisant, il créa ce qu'on pourrait appeler le style du conte populaire islandais : en réalité un style littéraire, qui allait exercer une grande influence sur ces successeurs. Parmi ce vaste ensemble, Jean Renaud – à qui la collection Merveilleux doit déjà la belle collecte danoise de Kristensen – et Asdis Magnusdóttir – professeure de littérature médiévale à Reyjavik – ont choisi les plus représentatifs, tant par leur étrangeté singulière propre à Islande, cette touche nordique si particulière qu'on retrouve dans les sagas et jusque dans la littérature contemporaine, que par leur beauté.