share_book
Envoyer cet article par e-mail

La marquise des plaisirs : Madame de Pompadour

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La marquise des plaisirs : Madame de Pompadour

La marquise des plaisirs : Madame de Pompadour

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La marquise des plaisirs : Madame de Pompadour"

    En passant la nuit avec Louis XV, le 28 février 1745, Jeanne-Antoinette Poisson n'a qu'une idée en tête : devenir la favorite officielle du Roi. Elle le restera pendant près de vingt ans, un record pour une maîtresse royale ! Harmonieuse, ambitieuse, raffinée et énergique, la nouvelle marquise de Pompadour devient aussi l'amie, la confidente, la consolatrice, la thérapeute, la raison de vivre du Bien-Aimé. Sans cette petite femme aux yeux gris-bleu - son véritable ministre des beaux arts et son éminence rose - ce dépressif chronique aurait peut-être sombré dans une profonde mélancolie. Aurait-il fait travailler les meilleurs architectes, peintres et sculpteurs du temps ? Aurait-il toléré les philosophes et les pères de l'Encyclopédie ? Sa confiance en elle sera telle qu'il en viendra presque à lui donner les pleins pouvoirs : ainsi pourra-t-elle choisir les ministres, décider des orientations diplomatiques du royaume - pas toujours habilement ! - et créer l'art de vivre à la cour de Versailles. Quel superbe destin que celui de cette petite roturière qui meurt à quarante-deux ans, tuberculeuse et épuisée de s'être tant battue pour se maintenir aussi longtemps sur la première marche du trône !

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 208  pages
    • Dimensions :  1.8cmx15.4cmx23.4cm
    • Poids : 199.6g
    • Editeur :   Pygmalion Editions Paru le
    • Collection : GRANDES DAMES D
    • ISBN :  285704948X
    • EAN13 :  9782857049487
    • Classe Dewey :  944
    • Langue : Français

    D'autres livres de Michel de Decker

    Un Jour en Normandie - Tome 2

    Lors de la sortie du premier tome de « Un Jour en Normandie », un jounaliste a écrit : « Michel de Decker connaît un nombre incroyable d anecdotes sur la Normandie. Et surtout, il a ce talent de les mettre en scène en deux ou trois pages. C est rondement mené. De Rollon à De Gaulle, des cloc...

    Prix : 275 DH

    Nos Amis les Hommes

    Prix : 275 DH
    Un Jour en Normandie

    Que va-t-il se passer, aujourd hui en Normandie ? Depuis une dizaine d années, chaque jour que Dieu fait, Michel De Decker raconte l Histoire et les Histoires de la Normandie sur les ondes de France Bleu. Aujourd hui, ses auditeurs vont enfin pouvoir devenir ses lecteurs. Ils vont pouvoir revivre e...

    Prix : 275 DH

    Voir tous les livres de Michel de Decker

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    En passant la nuit avec Louis XV, le 28 février 1745, Jeanne-Antoinette Poisson n'a qu'une idée en tête : devenir la favorite officielle du Roi. Elle le restera pendant près de vingt ans, un record pour une maîtresse royale ! Harmonieuse, ambitieuse, raffinée et énergique, la nouvelle marquise de Pompadour devient aussi l'amie, la confidente, la consolatrice, la thérapeute, la raison de vivre du Bien-Aimé. Sans cette petite femme aux yeux gris-bleu - son véritable ministre des beaux arts et son éminence rose - ce dépressif chronique aurait peut-être sombré dans une profonde mélancolie. Aurait-il fait travailler les meilleurs architectes, peintres et sculpteurs du temps ? Aurait-il toléré les philosophes et les pères de l'Encyclopédie ? Sa confiance en elle sera telle qu'il en viendra presque à lui donner les pleins pouvoirs : ainsi pourra-t-elle choisir les ministres, décider des orientations diplomatiques du royaume - pas toujours habilement ! - et créer l'art de vivre à la cour de Versailles. Quel superbe destin que celui de cette petite roturière qui meurt à quarante-deux ans, tuberculeuse et épuisée de s'être tant battue pour se maintenir aussi longtemps sur la première marche du trône !