share_book
Envoyer cet article par e-mail

Agnès Sorel : La première favorite

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Agnès Sorel : La première favorite

Agnès Sorel : La première favorite

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Agnès Sorel : La première favorite"

En 1443, à Toulouse, Charles VII remarque une jeune femme de vingt et un ans, à la beauté éclatante, et malgré le scandale général en fait sa favorite officielle. D'un naturel gai et enjoué, d'une bonté et d'une générosité reconnues par tous, même par ses ennemis, Agnès distrait le roi, son aîné de dix-huit ans. Fine politique, elle exerce son influence en aidant à l'ascension de certains personnages essentiels, comme Jacques Coeur. Patriote, elle jouera un rôle décisif dans la victoire de Charles VII sur les Anglais. Sa mort brutale, à vingt-huit ans, a toujours intrigué chroniqueurs et historiens. Grâce aux recherches scientifiques menées par le CHRU de Lille lors de l'exhumation de ses restes à Loches en 2004, on le sait maintenant : Agnès a été empoisonnée au mercure. Accident ? Crime ? Comblée par les faveurs du roi à qui elle a donné quatre enfants, elle avait beaucoup d'ennemis. Des rumeurs ont même accusé le dauphin, futur Louis XI, qui la haïssait pour l'emprise qu'elle avait sur son père. Ainsi la " Dame de beauté " n'aura-t-elle jamais cessé d'être un personnage énigmatique dont le rayonnement nous trouble encore.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 202  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.2cmx22.0cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • Collection : Hors
  • ISBN :  226201843X
  • EAN13 :  9782262018436
  • Classe Dewey :  B
  • Langue : Français

D'autres livres de Françoise Kermina

Madame Tallien : 1773-1835

" Quel roman que ma vie ! " disait Madame Tallien à la fin d'une existence qui en avait contenu cent. Marquise de Fontenay sous l'Ancien Régime, citoyenne Tallien pendant la Révolution, " merveilleuse " après Thermidor, princesse de Chimay sous la Restauration, elle a traversé cinquante ans de ...

Voir tous les livres de Françoise Kermina

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En 1443, à Toulouse, Charles VII remarque une jeune femme de vingt et un ans, à la beauté éclatante, et malgré le scandale général en fait sa favorite officielle. D'un naturel gai et enjoué, d'une bonté et d'une générosité reconnues par tous, même par ses ennemis, Agnès distrait le roi, son aîné de dix-huit ans. Fine politique, elle exerce son influence en aidant à l'ascension de certains personnages essentiels, comme Jacques Coeur. Patriote, elle jouera un rôle décisif dans la victoire de Charles VII sur les Anglais. Sa mort brutale, à vingt-huit ans, a toujours intrigué chroniqueurs et historiens. Grâce aux recherches scientifiques menées par le CHRU de Lille lors de l'exhumation de ses restes à Loches en 2004, on le sait maintenant : Agnès a été empoisonnée au mercure. Accident ? Crime ? Comblée par les faveurs du roi à qui elle a donné quatre enfants, elle avait beaucoup d'ennemis. Des rumeurs ont même accusé le dauphin, futur Louis XI, qui la haïssait pour l'emprise qu'elle avait sur son père. Ainsi la " Dame de beauté " n'aura-t-elle jamais cessé d'être un personnage énigmatique dont le rayonnement nous trouble encore.