share_book
Envoyer cet article par e-mail

C'était le bonheur

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
C'était le bonheur

C'était le bonheur

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "C'était le bonheur"

Pour son premier livre chez Futuropolis, Blutch, l'un des auteurs les plus originaux et importants de la bande dessinée actuelle, propose un livre de chroniques douces-amères, de petites histoires sur les incertitudes humaines... Plus libre que jamais de toutes contraintes, il poursuit son exploration des sentiments humains à travers ce nouveau récit. «Dans C'était le bonheur, je tente de décrire à travers de courtes scènes, des historiettes ou des dessins uniques, la débâcle du couple, l'implosion de la famille, la dérive des continents qui en résulte. Papa, maman, enfants perdus dans l'espace. C'est un état des lieux que je voulais ironique, aigre, parfois même angoissant et, je l'espère, drôle aussi. Le dessin au stylo à bille permet un trait rapide, vif, allusif, sans fioritures. C'est du dessin «direct» sans crayonné préalable. Je voulais être au plus près de l'idée, au plus près de l'écriture. En entamant ce projet, j'avais plus en ligne de mire le dessin d'humour que la bande dessinée proprement dite. J'ai pensé à des dessinateurs tels que Sempé, William Steig ou encore Saul Steinberg. » Un cabot sans allure, vraiment minable... une fille qui passe, vraiment inaccessible... Une autre fille qui danse, qui danse et danse encore. Les délices d'un chagrin d amour. La traque du grand frisson. Elle et lui qui se déchirent, et l'enfant qui veut bien les écouter, mais quand même, ils sont pas obligés de lui piquer ses feutres à lui pour ça, et puis la cantine, lui, il aime pas, et puis il y a aussi... Les après-midi au parc, pour prendre l'air, les mamans qui s'ennuient gentiment, les papas qui draguent un peu, les canards sur le lac, le bain, la télé et le dîner, le temps qui passe, les amours qui s effilochent, l'enfant qui grandit, le papa qui vieillit, et les femmes, elles sont si belles, les femmes, si jolies... Oui, bien sûr, les femmes...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 183  pages
  • Dimensions :  2.0cmx18.0cmx22.2cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Gallisol Paru le
  • Collection : BAND DESS ADULT
  • ISBN :  2754800085
  • EAN13 :  9782754800082
  • Classe Dewey :  741.5

D'autres livres de Blutch

Pour en finir avec le cinéma

Qu est-ce que le cinéma ? Quel effet nous fait-il ? Pourquoi aimons-nous le cinéma ? Autantde questions auxquelles Blutch répond à sa manière profonde, humble et réfl échie, puisantdans sa prodigieuse culture et surtout dans sa très grande science de raconteur de bandedessinée, à [....]...

Vitesse moderne

Décidément, Paris recèle d'étranges mystères et donne naissance à de curieuses rencontres… Un soir, alors qu'elle sort de son cours de danse, une jeune femme – elle s'appelle Lola – est abordée par une certaine Renée. Renée se dit écrivain. À son actif, rien de bien [....]...

Voir tous les livres de Blutch

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pour son premier livre chez Futuropolis, Blutch, l'un des auteurs les plus originaux et importants de la bande dessinée actuelle, propose un livre de chroniques douces-amères, de petites histoires sur les incertitudes humaines... Plus libre que jamais de toutes contraintes, il poursuit son exploration des sentiments humains à travers ce nouveau récit. «Dans C'était le bonheur, je tente de décrire à travers de courtes scènes, des historiettes ou des dessins uniques, la débâcle du couple, l'implosion de la famille, la dérive des continents qui en résulte. Papa, maman, enfants perdus dans l'espace. C'est un état des lieux que je voulais ironique, aigre, parfois même angoissant et, je l'espère, drôle aussi. Le dessin au stylo à bille permet un trait rapide, vif, allusif, sans fioritures. C'est du dessin «direct» sans crayonné préalable. Je voulais être au plus près de l'idée, au plus près de l'écriture. En entamant ce projet, j'avais plus en ligne de mire le dessin d'humour que la bande dessinée proprement dite. J'ai pensé à des dessinateurs tels que Sempé, William Steig ou encore Saul Steinberg. » Un cabot sans allure, vraiment minable... une fille qui passe, vraiment inaccessible... Une autre fille qui danse, qui danse et danse encore. Les délices d'un chagrin d amour. La traque du grand frisson. Elle et lui qui se déchirent, et l'enfant qui veut bien les écouter, mais quand même, ils sont pas obligés de lui piquer ses feutres à lui pour ça, et puis la cantine, lui, il aime pas, et puis il y a aussi... Les après-midi au parc, pour prendre l'air, les mamans qui s'ennuient gentiment, les papas qui draguent un peu, les canards sur le lac, le bain, la télé et le dîner, le temps qui passe, les amours qui s effilochent, l'enfant qui grandit, le papa qui vieillit, et les femmes, elles sont si belles, les femmes, si jolies... Oui, bien sûr, les femmes...