share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le théâtre sous la Révolution : politique du répertoire (1789-1799)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le théâtre sous la Révolution : politique du répertoire (1789-1799)

Le théâtre sous la Révolution : politique du répertoire (1789-1799)

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le théâtre sous la Révolution : politique du répertoire (1789-1799)"

    "Tandis que la tragédie rougissait les rues, la bergerie florissait au théâtre " constatait déjà Chateaubriand. En dépit de l'intense production dramatique à caractère politique pendant la décennie révolutionnaire, force est d'y constater la prédominance de comédies légères et de reprises de pièces anciennes. Ce phénomène mérite d'être interrogé afin de mettre en évidence la façon dont l'Histoire en train de se faire s'inscrit dans les pièces de théâtre, abordées sous l'angle des créations, mais aussi des reprises, censurées et réécrites pour les besoins de la cause. Cette analyse envisage les nouvelles dramaturgies nées de la conception militante d'un théâtre " école du peuple " (théâtre de propagande, historique, civique, patriotique ...) ; mais aussi celles, taxées de " réactionnaires ", inspirées par des attitudes de résistance ou de réticence aux idées et aux idéaux nouveaux (théâtre contre-révolutionnaire, d'émigration, anti-jacobin...) ; enfin celles, finalement tout aussi politiques, cherchant dans les mondes imaginaires à éviter de prendre trop directement position sur les événements révolutionnaires (utopies, allégories, fééries...). Cet ouvrage propose également un inventaire des auteurs anciens et nouveaux les plus joués pendant la Révolution et étudie, à partir des manuscrits de souffleur et des éditions caviardées, la nature des transformations subies par les textes sous la pression des comédiens, des censeurs révolutionnaires et de l'opinion publique, force politique montante. Dirigé par Martial POIRSON, cet ouvrage collectif réunit spécialistes d'histoire, de littérature, d'esthétique, d'arts du spectacle, de sciences politiques et de sciences sociales.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 510  pages
    • Dimensions :  4.0cmx14.2cmx22.0cm
    • Poids : 662.2g
    • Editeur :   Les Editions Desjonquères Paru le
    • Collection : L'esprit des lettres
    • ISBN :  2843211107
    • EAN13 :  9782843211102
    • Classe Dewey :  809
    • Langue : Français

    D'autres livres de  Maud Pouradier

    Le plaisir

    Les concours demandent des dissertations : apprenez à disserter ! Vos atouts : 1 méthode efficace, 20 dissertations corrigées, 200 exemples et citations, 20 textes analysés, 1 lexique et 2 index. Vous travaillerez le programme tout en apprenant, par l'exemple, comment réussir les épreuves. Fai...

    Voir tous les livres de  Maud Pouradier

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    "Tandis que la tragédie rougissait les rues, la bergerie florissait au théâtre " constatait déjà Chateaubriand. En dépit de l'intense production dramatique à caractère politique pendant la décennie révolutionnaire, force est d'y constater la prédominance de comédies légères et de reprises de pièces anciennes. Ce phénomène mérite d'être interrogé afin de mettre en évidence la façon dont l'Histoire en train de se faire s'inscrit dans les pièces de théâtre, abordées sous l'angle des créations, mais aussi des reprises, censurées et réécrites pour les besoins de la cause. Cette analyse envisage les nouvelles dramaturgies nées de la conception militante d'un théâtre " école du peuple " (théâtre de propagande, historique, civique, patriotique ...) ; mais aussi celles, taxées de " réactionnaires ", inspirées par des attitudes de résistance ou de réticence aux idées et aux idéaux nouveaux (théâtre contre-révolutionnaire, d'émigration, anti-jacobin...) ; enfin celles, finalement tout aussi politiques, cherchant dans les mondes imaginaires à éviter de prendre trop directement position sur les événements révolutionnaires (utopies, allégories, fééries...). Cet ouvrage propose également un inventaire des auteurs anciens et nouveaux les plus joués pendant la Révolution et étudie, à partir des manuscrits de souffleur et des éditions caviardées, la nature des transformations subies par les textes sous la pression des comédiens, des censeurs révolutionnaires et de l'opinion publique, force politique montante. Dirigé par Martial POIRSON, cet ouvrage collectif réunit spécialistes d'histoire, de littérature, d'esthétique, d'arts du spectacle, de sciences politiques et de sciences sociales.