share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le vol Alger-Marseille : Journal d'otages

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le vol Alger-Marseille : Journal d'otages

Le vol Alger-Marseille : Journal d'otages

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le vol Alger-Marseille : Journal d'otages"

Le 24 décembre 1994, un Airbus d'Air France est détourné à Alger par un commando islamiste sur Marseille avec l'intention de s'écraser sur Paris. Ce livre est le récit croisé de Christophe Morin, steward, et de Zahida Kakachi, passagère. Chacun de leur point de vue, ils racontent ces 54 heures en enfer, les 227 passagers pris en otages dont 3 assassinés. Lui, le Français ; elle, l'Algérienne. L'arrivée du commando terroriste, la stupéfaction, puis la peur qui s'installe et qui ne va cesser de croître au fur et à mesure des exécutions. Ils disent aussi l'espoir et le désespoir qui rythmèrent le temps, la solidarité des otages entre eux, la torture mentale exercée par les terroristes, la folie de quatre illuminés qui leur promettaient 72 vierges au paradis ; mais encore les pleurs, les fous rires, l'absurdité et l'horrible réalité des assassinats, les discussions vécues en direct entre les terroristes et les autorités. Ainsi, au fil des heures, ils nous font pénétrer dans l'intimité de l'avion qui aurait dû être leur tombeau, jusqu'au chaos indescriptible de leur délivrance par le GIGN. Les auteurs mirent dix ans à se sortir de cette expérience dramatique, perdant leur travail, quittant leur pays. Ce détournement, qui aurait dû être un incident de parcours, a totalement bouleversé leur existence.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 237  pages
  • Dimensions :  2.8cmx14.2cmx22.4cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Plon Paru le
  • ISBN :  2259203752
  • EAN13 :  9782259203753
  • Classe Dewey :  364

D'autres livres de  Christophe Morin

Neuromarketing

Devenus en moins d'un an les conférenciers les plus demandés par The Executive Committee- le plus grand réseau de dirigeants ou monde avec ses 10 000 chefs d'entreprises - les auteurs, rompus aux techniques de communication et de vente modernes, nous dévoilent le secret de ce qui nous fait [....

Voir tous les livres de  Christophe Morin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le 24 décembre 1994, un Airbus d'Air France est détourné à Alger par un commando islamiste sur Marseille avec l'intention de s'écraser sur Paris. Ce livre est le récit croisé de Christophe Morin, steward, et de Zahida Kakachi, passagère. Chacun de leur point de vue, ils racontent ces 54 heures en enfer, les 227 passagers pris en otages dont 3 assassinés. Lui, le Français ; elle, l'Algérienne. L'arrivée du commando terroriste, la stupéfaction, puis la peur qui s'installe et qui ne va cesser de croître au fur et à mesure des exécutions. Ils disent aussi l'espoir et le désespoir qui rythmèrent le temps, la solidarité des otages entre eux, la torture mentale exercée par les terroristes, la folie de quatre illuminés qui leur promettaient 72 vierges au paradis ; mais encore les pleurs, les fous rires, l'absurdité et l'horrible réalité des assassinats, les discussions vécues en direct entre les terroristes et les autorités. Ainsi, au fil des heures, ils nous font pénétrer dans l'intimité de l'avion qui aurait dû être leur tombeau, jusqu'au chaos indescriptible de leur délivrance par le GIGN. Les auteurs mirent dix ans à se sortir de cette expérience dramatique, perdant leur travail, quittant leur pays. Ce détournement, qui aurait dû être un incident de parcours, a totalement bouleversé leur existence.