share_book
Envoyer cet article par e-mail

Hannibal

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Hannibal

Hannibal

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Hannibal"

    Few military leaders are remembered in history for their mistakes rather than their successes. One of the famous exceptions is George Custer, whose tactical blunder at Little Big Horn is a notable setback in America's westward expansion. Another, more ancient example is the Carthaginian leader Hannibal, who twice had it in his power to conquer the Roman empire and twice failed to act quickly enough to do so. He would forever rue his error, writes the sympathetic French historian Serge Lancel in this thoroughly researched biography; like Napoleon, Hannibal spent his last days in island exile (in his case, on Crete), lamenting his missteps and longing for another chance to rule the world. Even so, writes Lancel, Hannibal had many accomplishments of which to be proud, notably his difficult passage of the Alps with a huge army of men, horses, and elephants, and his defeat of the Roman armies at the Battle of Cannae in 216 B.C., a defeat that cost the Romans some 70,000 men. --Gregory McNamee --Ce texte fait référence à l'édition Relié .

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 396  pages
    • Dimensions :  2.6cmx13.8cmx21.0cm
    • Poids : 557.9g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • ISBN :  221359550X
    • EAN13 :  9782213595504
    • Classe Dewey :  937.04092
    • Langue : Français

    D'autres livres de Serge Lancel

    L'Algérie antique : De Massinissa à Saint Augustin

    L'œuvre de Frida Kahlo (1907-1954) est peu abondante. Elle ne se compose que de cent quarante-trois peintures, de format généralement réduit, dont deux tiers d'autoportraits. Ce narcissisme frappant est en lien étroit avec sa biographie, avec son pays et son époque, avec ses dons naturels comp...

    L'Algérie antique : De Massinissa à saint Augustin

    L'œuvre de Frida Kahlo (1907-1954) est peu abondante. Elle ne se compose que de cent quarante-trois peintures, de format généralement réduit, dont deux tiers d'autoportraits. Ce narcissisme frappant est en lien étroit avec sa biographie, avec son pays et son époque, avec ses dons naturels comp...

    Voir tous les livres de Serge Lancel

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Few military leaders are remembered in history for their mistakes rather than their successes. One of the famous exceptions is George Custer, whose tactical blunder at Little Big Horn is a notable setback in America's westward expansion. Another, more ancient example is the Carthaginian leader Hannibal, who twice had it in his power to conquer the Roman empire and twice failed to act quickly enough to do so. He would forever rue his error, writes the sympathetic French historian Serge Lancel in this thoroughly researched biography; like Napoleon, Hannibal spent his last days in island exile (in his case, on Crete), lamenting his missteps and longing for another chance to rule the world. Even so, writes Lancel, Hannibal had many accomplishments of which to be proud, notably his difficult passage of the Alps with a huge army of men, horses, and elephants, and his defeat of the Roman armies at the Battle of Cannae in 216 B.C., a defeat that cost the Romans some 70,000 men. --Gregory McNamee --Ce texte fait référence à l'édition Relié .