share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tokyo infra-ordinaire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tokyo infra-ordinaire

Tokyo infra-ordinaire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Tokyo infra-ordinaire"

    [ Ainsi ce jour-là, jour de pluie, en ce trajet-là, je reste ferme, point fixe autour duquel circule la foule qui vaque. Et voilà que je vois, avec surprise, voleter un insecte ; un insecte, ça volète, il hésite, virevolte, va par-ci, va par-là, reva par-ci, reva par-là, puis tout à coup se décide, vient droit sur moi et se pose sur mon épaule (gauche) (je m'interroge du coin de 1'oei1 du souvenir et c'est bien l'épaule gauche). J'ai le temps de reconnaître une coccinelle. Elle est noire avec des pois rouges. Pas le moindre doute, a ladybird, une coccinelle. J'essaye de bouger le moins possible, de rester bien droit, fier de la confiance qu'entre tous les voyageurs elle a choisi d'accorder, sans le moindre chauvinisme, à un " gaijin ". Mais je suis inquiet, très inquiet pour elle : d'où vient-elle ? Qu'est-ce qui l'égare en ces lieux souterrains sinon stygieux ?]

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 90  pages
    • Dimensions :  0.8cmx14.0cmx18.2cm
    • Poids : 81.6g
    • Editeur :   Inventaire Paru le
    • Collection : Jet Stream
    • ISBN :  2914412460
    • EAN13 :  9782914412469
    • Classe Dewey :  848.914
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jacques Roubaud

    Les animaux de tout le monde

    Il y a beaucoup d'animaux des longs des courts des gras des beaux Animaux de tout le monde à chacun je donne un poème Jacques Roubaud. Un poète contemporain, adepte des jeux de langage. Une Postface drôle et instructive. Une collection pour découvrir ou redécouvrir la poésie, de 8 à 88 [....

    Prix : 75 DH
    128 poèmes composés en langue française de Guillaume Apollinaire à 1968

    Un siècle où on libère le vers : est-ce ainsi que vous définiriez le vingtième siècle ? Sans doute y ajouteriez-vous des éléments venus d'horizons divers : deux guerres mondiales, la naissance du cubisme, l'humour noir, l'atrocité des génocides, le matérialisme croissant... Eh bien, de to...

    Prix : 71 DH

    Menu, menu

    Sujet : Poèmes et comptines sur le thème des menus culinaires. Commentaire : Le menu des loups, le menu du microbe, le menu jaune ou le menu des feuilles mortes, chaque poème est un délice de sons et de couleurs. On sourit aux facéties du poète. Les illustrations sont simples claires, ...

    Les animaux de personne

    C'est vous les animaux, les animaux dont nul ne parle, nul ne dit mot. Mais maintenant tout va changer, grâce à moi vous êtes vengés. Enfin l'heure de gloire sonne pour les Animaux de Personne ! Jacques Roubaud. Un poète défenseur des animaux oubliés. En postface, un vrai faux extrait de [...

    Voir tous les livres de Jacques Roubaud

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    [ Ainsi ce jour-là, jour de pluie, en ce trajet-là, je reste ferme, point fixe autour duquel circule la foule qui vaque. Et voilà que je vois, avec surprise, voleter un insecte ; un insecte, ça volète, il hésite, virevolte, va par-ci, va par-là, reva par-ci, reva par-là, puis tout à coup se décide, vient droit sur moi et se pose sur mon épaule (gauche) (je m'interroge du coin de 1'oei1 du souvenir et c'est bien l'épaule gauche). J'ai le temps de reconnaître une coccinelle. Elle est noire avec des pois rouges. Pas le moindre doute, a ladybird, une coccinelle. J'essaye de bouger le moins possible, de rester bien droit, fier de la confiance qu'entre tous les voyageurs elle a choisi d'accorder, sans le moindre chauvinisme, à un " gaijin ". Mais je suis inquiet, très inquiet pour elle : d'où vient-elle ? Qu'est-ce qui l'égare en ces lieux souterrains sinon stygieux ?]