share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les trésors de Daphné

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les trésors de Daphné

Les trésors de Daphné

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les trésors de Daphné"

Dès qu'elle en avait l'occasion, Daphné Wade s'adonnait en secret à un plaisir indécent : contempler le duc de Tremore en train de s'activer, torse nu, au milieu de ses ouvriers, sur son chantier de fouilles. Passionné d'archéologie, le duc avait eu la chance de découvrir, sur ses terres, les vestiges d'une villa romaine. De sorte que ce qui n'était qu'un simple hobby s'était transformé en véritable frénésie : il ne vivait plus que pour ses antiquités. L'ouverture prochaine d'un musée où seraient exposées ses découvertes mobilisait toutes ses pensées. Naturellement, il n'avait pas remarqué Daphné. Pourquoi l'aurait-il fait, d'ailleurs ? Ce n'était qu'une de ses nombreuses employées. Certes, il appréciait ses compétences d'archéologue et son exceptionnel talent de restauratrice. Mais son physique n'avait vraiment rien d'attirant : cheveux châtains, corps menu, grosses lunettes... En outre, le duc ne croyait pas à l'amour.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 343  pages
  • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx17.6cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   J'ai Lu Paru le
  • Collection : J'ai lu Aventures & Passions
  • ISBN :  2290344664
  • EAN13 :  9782290344668
  • Classe Dewey :  813.54
  • Langue : Français

D'autres livres de Laura Lee Guhrke

Jeunes filles en fleurs, Tome 3

Maria Martingale a trouvé la boutique idéale pour installer sa pâtisserie. Son rêve va enfin se réaliser! Malheureusement, elle déchante très vite lorsqu'elle s'avise que son propriétaire n'est autre que l'odieux marquis de Kayne. Douze ans plus tôt, il l'a éloignée de son frère [.......

Jeunes filles en fleurs, Tome 1

Zélée, docile, presque invisible, Mlle Emmaline Dove était la parfaite secrétaire de la maison d'édition dirigée par lord Marlowe. Mais quand, une fois de plus, il refuse de publier son manuel de bienséance, sans même l'avoir lu, l'employée modèle claque la porte pour proposer ses [.......

Jeunes filles en fleurs, Tome 2

Humble couturière soumise aux caprices de ses clientes, Prudence Bosworth côtoie le beau monde sans qu'on lui accorde un regard. Jusqu'au jour où elle hérite d'une fortune colossale. Désormais, les prétendants se bousculent, mais seul le duc de St. Cyres trouve grâce à ses yeux. Cet homme...

Voir tous les livres de Laura Lee Guhrke

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dès qu'elle en avait l'occasion, Daphné Wade s'adonnait en secret à un plaisir indécent : contempler le duc de Tremore en train de s'activer, torse nu, au milieu de ses ouvriers, sur son chantier de fouilles. Passionné d'archéologie, le duc avait eu la chance de découvrir, sur ses terres, les vestiges d'une villa romaine. De sorte que ce qui n'était qu'un simple hobby s'était transformé en véritable frénésie : il ne vivait plus que pour ses antiquités. L'ouverture prochaine d'un musée où seraient exposées ses découvertes mobilisait toutes ses pensées. Naturellement, il n'avait pas remarqué Daphné. Pourquoi l'aurait-il fait, d'ailleurs ? Ce n'était qu'une de ses nombreuses employées. Certes, il appréciait ses compétences d'archéologue et son exceptionnel talent de restauratrice. Mais son physique n'avait vraiment rien d'attirant : cheveux châtains, corps menu, grosses lunettes... En outre, le duc ne croyait pas à l'amour.